Actualité

Vers une transition durable des stations de montagne

04 Mars 2021 - Actualité / Nature

Le temps n’est pas à la fête au cœur des stations de montagne de l’Hexagone. Toutefois, au-delà des difficultés engendrées par une interminable crise sanitaire, de nombreux acteurs reconnaissent au moins un mérite avéré à la Covid-19 : celui d’avoir accéléré les prises de décisions pour acter dans les faits la transition écologique et sociétale des stations de montagne. Une phrase notamment revient dans toutes les bouches : "il faut réinventer l’imaginaire de la montagne en hiver".

 

 

france_montagne_1_station
La station village de Saint-Léger-les-Mélèzes est labellisée Village de Neige ©Charly Baile via Les Stations Vertes

 

 

Parce qu’il n’y a pas que le ski

 

Si la décision de ne pas ouvrir les remontées mécaniques à Noël a été un nouveau coup rude pour les stations de ski, elle s’est aussi avérée une occasion unique de se rappeler que la montagne en hiver a bien plus à offrir que le ski.

Directeur de My Destination, Sébastien Repéto a accompagné la communication de nombreux territoires de montagne. Pour lui, cette année si particulière est une occasion unique de faire preuve de créativité et de montrer que la montagne a bien plus à offrir que des remontées mécaniques.

"La décision du gouvernement de fermer les remontées mécaniques à Noël a mis sur le devant de la scène une certaine idée de la montagne en hiver. Celle d’une vision centrée station qui délaisse complètement toutes les autres composantes touristiques. La montagne ne sera pas fermée cet hiver ! La prise de parole de La Clusaz résume bien cette idée : "Nous ne sommes pas un parc d’attraction mais un village de montagne".

 

 

france_montagne_2_randonnee
Randonnée de ski nordique en Ardèche ©La Burle

 

 

Des stations qui s’engagent… enfin !

 

Conscientes que la Covid ne représente qu’une infime partie des défis à venir quand le réchauffement climatique et l’évolution des clientèles vers des offres durables sont autant d’incitations au changement, de plus en plus de stations de montagne ont pris la mesure des enjeux et travaillent à leur transition.

 

 

Camille Rey Gorrez, directrice de Mountain Riders, voit vraiment l’année 2020 comme un marqueur du changement. Son association qui a développé le label Flocon Vert pour accompagner les stations de montagne dans leur transition n’a jamais été autant sollicitée : "Aujourd’hui, les acteurs se sont mis en mouvement. On entre dans une phase où notre Flocon Vert correspond aux outils que cherchent les destinations pour piloter leur stratégie de tourisme responsable. Alors que nous n’avions jusqu’alors que sept stations labélisées, plus d’une dizaine sont entrées dans la démarche dont Bourg-Saint-Maurice, Les Arcs en Tarentaise. Potentiellement, d’ici quelques mois, nous pourrions en avoir une vingtaine."

 

 

france_montagne_3_flocon_vert
La station Valberg labellisée Flocon Vert ©DR

 

 

Directrice de l’Agence Switch spécialisée dans la prospective et la stratégie marketing pour les destinations de montagne, Armelle Solelhac a participé à l’élaboration du Flocon Vert, elle note également combien la Covid a joué un rôle d’accélérateur du changement alors que l’outil était à la disposition des stations depuis des années : "Au début, j’ai été déçue que cela ne démarre pas plus alors que le Flocon Vert est un outil parfait pour permettre aux stations de développer une démarche d’amélioration continue sur les trois piliers du développement durable."

 

 

 

Un changement qui mobilise tous les acteurs du territoire

 

Ce besoin de changer les regards sur nos massifs, de revoir la gestion des stations de montagne fait aujourd’hui consensus chez l’ensemble des acteurs du tourisme. Directeur Général Auvergne Rhône-Alpes Tourisme, Lionel Flasseur souligne combien sa région est aux côtés de tous ceux qui s’engagent. En octobre dernier, la transition environnementale a aussi été l’axe privilégié du dernier congrès des Domaines Skiables de France (DSF), avec l’annonce de 16 éco-engagements.

Une transition qui aura besoin de l’ensemble de l’écosystème montagnard pour se dérouler sereinement, ce qui implique d’intégrer aussi les écoles, les moniteurs, les loueurs… dans la réflexion. Chez Mountain Riders, on se réjouit que le vent ait enfin tourné : "Certes, nous avons eu un temps d’avance, nous avons été pris pour des illuminés, mais aujourd’hui, nous vivons une extraordinaire aventure humaine."

Il n’empêche que le chemin sera long. En cinquante ans, l’univers de la montagne a été sacrément bouleversé, des écosystèmes entiers mis à mal. Il reste une sacrée route à parcourir et quelques sommets escarpés à gravir.

 

 

france_montagne_4_neige
La Clarée enneigée, c'est magique !