Tourisme durable

Repenser le volontariat à l'étranger

29 Janvier 2018 - Actualité / Initiatives / Portrait

Utiliser des orphelins pour appâter les touristes et se faire de l’argent… une tendance malheureusement en vogue, notamment dans les pays asiatiques et africains, où les orphelinats ne cessent de grossir, mais où la majorité des enfants n’ont rien d’orphelins. Devenue parfois un véritable business, parfaitement amorale mais tout à fait lucrative, cette “tendance” n’a pas échappé aux agences de voyage les plus sérieuses, qui prennent toutes les mesures possibles pour éviter les pièges.

 

Le tourisme solidaire
Le tourisme solidaire

 

Le tourisme solidaire, parfois victime de son succès

 
Le volontariat à l’étranger est souvent sujet à controverse : missions peu claires ou non-conformes à des principes éthiques, prix exorbitants, flou artistique concernant la destination de l’argent récolté… Certaines agences profitent de la tendance du tourisme solidaire pour enrichir leur fonds de caisse !
 
D’autres, au contraire, affichent clairement leurs exigences et leurs engagements. C’est le cas de Working Abroad, basée au Royaume-Uni et qui envoie des voyageurs faire du bénévolat à travers le monde depuis 1997. S’assurer du suivi des stagiaires avant et pendant leur venue, leur proposer logement et nourriture (quitte à proposer des prix plus élevés que leurs concurrents), visiter toutes les structures et créer de vrais liens avec leurs partenaires, voilà une partie des engagements pris par Working Abroad.
 
 
Certaines écoles thaïlandaises recherchent des enseignants ©Working Abroad
Certaines écoles thaïlandaises recherchent des enseignants ©Working Abroad

 

 
"Garder l’esprit critique", credo de l’agence, qui invite aussi bien ses propres employés que les voyageurs à rester en alerte et à se poser les bonnes questions. S’assurer de l’impact utile et durable des volontaires, savoir si la structure en a reçu auparavant, quel est le programme qui leur est proposé et à quel prix, où va l’argent récolté, telles sont les questions posées avant de s’engager avec un nouveau partenaire. L’agence a également elle-même répondu, sur son site internet, aux questions qu’elle encourage tout voyageur à poser avant de se lancer dans l’aventure du volontariat : Quel est le but de ce volontariat ? Comment ma candidature est-elle vérifiée ? Peut-on entrer en contact avec d’anciens volontaires / stagiaires ? etc.
 
 

Enfants, animaux… un même combat, celui du respect

 
Working Abroad s’assure également que toutes les missions liées aux animaux se fassent dans leur plus profond respect. Aucun contact avec l’animal, sauf absolue nécessité, n’est possible. Les missions doivent se faire à distance des animaux, respecter leur cadre de vie, et doivent toujours être encadrées par des professionnels.
 
Enfin, l’agence a décidé de stopper toutes les missions se déroulant dans des orphelinats, pour les raisons déjà évoquées : une décision radicale, mais qui prouve sans doute son sérieux et préfère ne pas risquer de participer à du trafic d’enfants ou de l’esclavage moderne…
 
 
 Identifier les dauphins observés, telle peut être l’une des missions de volontariat à l’étranger !
 Identifier les dauphins observés, telle peut être l’une des missions de volontariat à l’étranger !

 

Autant de points essentiels pour qui veut aujourd’hui faire du “vrai” tourisme solidaire. Car, comme le rappelle Working Abroad, le volontariat à l’étranger est avant tout quelque chose qui vient du cœur, et une expérience unique : “Pour conclure, n’ayez pas peur de vous lancer dans l’aventure du volontariat en vous basant sur des expériences négatives relayées notamment par les journaux. De nombreuses organisations à travers le monde ont besoin de bénévoles pour pouvoir vivre ou mener à bien leurs projets. Le volontariat est un très bon moyen de découvrir d’autres lieux et cultures, tout en apportant son aide aux communautés locales. Faites juste l’effort de faire des recherches avant de partir, afin d’être certain d’avoir un impact positif sur le programme et la communauté que vous allez rejoindre.
 
 
La Journée internationale des Volontaires eut lieu le 5 décembre dernier
 
Et vous ? Avez vous déjà contribué ?
 
 
 
 
---------------------------------------------------------Pour en savoir plus-------------------------------------------------------------