Actualité

Rendre le transport maritime plus vert ?

07 Février 2020 - Actualité / Evénement / Initiatives / Innovation / Transports

Le transport maritime représente une source de pollution importante, tant pour l’air que pour l’eau des océans. Acheminant plus de 80% des marchandises dans le monde et transportant des millions de personnes chaque année, les émissions de dioxyde de carbone du transport maritime sont énormes.

 

De par la composition du carburant qui les alimente, les paquebots de croisières émettent une quantité impressionnante d’oxyde de soufre, un bateau polluant autant qu’un million de voitures ! À Marseille par exemple, on estime que 10% de la pollution de l’air provient des bateaux.

 

Des acteurs cherchent donc des solutions pour évoluer vers un transport plus vert. Suite au salon Change Now qui s'est déroulé du 30 janvier au 1er février à Paris, découvrons des acteurs engagés dans la réduction de la pollution maritime.

 

transport-maritime_1_conference
Conférence ChangeNOW, Skysails ©Benoît Capronnier

 

 

Deux entreprises, Skysails et le français Airseas ont conçu un système de propulsion original en utilisant une gigantesque voile cerf-volant au déploiement automatique et qui, sur le même principe qu’un kitesurf, va aider à propulser le bateau, permettant ainsi d’économiser de 10 à 35% de carburant par rapport à un navire classique. Ce système est aujourd’hui plutôt orienté vers le transport de marchandise.

 

transport-maritime_2_cerf-volant
Bateau avec propulsion par voile cerf-volant ©SkySailsGroup

 

 

 

La société ArianeGroup a quant à elle fait appel aux entreprises Jifmar Offshore Service, VPLP design et Zéphyr et Borée pour construire un bateau éco-responsable pour transporter les différents éléments de la fusée Ariane depuis l’Europe vers la Guyane. Baptisé "Canopé", cet étrange navire se déplace à l’aide de 4 paires de voiles verticales à une vitesse moyenne de 16 nœuds, soit près de 30 km par heure. Ces voiles intelligentes peuvent se déployer et se rétracter automatiquement. Pour ne pas dépendre que du vent, le bateau sera aussi équipé d’un moteur au gaz liquéfié, permettant au bateau d’émettre 30% de CO2 de moins qu’un navire classique.

 

 

transport-maritime_3_conference
Conférence ChangeNOW, ArianeGroup ©Benoît Capronnier

 

 

transport-maritime_4_bateau-ecoresponsable
Bateau éco-responsable ArianeGroup ©VPLP Design

 

 

Enfin, dans le domaine du tourisme, la compagnie Costa Croisière a inauguré en 2019 son premier bateau de croisière utilisant du gaz naturel liquéfié comme carburant. Avec les mêmes caractéristiques qu’un bateau classique, il permet de réduire les émissions de particules fines de 100% par rapport au fuel lourd. Sa combustion fait diminuer les rejets de CO2 de 20% et les rejets d’oxyde d’azote de 80%. La compagnie Hurtigruten veut même aller plus loin en propulsant ses bateaux en partie avec des biogaz issus de restes de poissons et de déchets organiques !

 

 

transport-maritime_5_costa-smeralda
Bateau de croisière au gaz naturel liquéfié ©TourMag

 

 


À lire aussi


 

ChangeNOW, l’exposition universelle des solutions pour la Planète

Costa Croisières s’engage contre le gaspillage alimentaire

KLM incite ses voyageurs à “voler responsable”