Tourisme durable

La route du café en Haïti : une histoire de solidarité

15 Mars 2019 - Culture / Découverte / Initiatives

Fond Jean-Noël est un petit village situé au sud-est d’Haïti, à une heure de route de Jacmel. En haut de ce morne humide et tropical, vit une équipe d’irréductibles qui tente de faire revivre les plantations de café, autrefois richesse incontournable de l’île. Une très belle aventure humaine et solidaire attend ceux qui auront la curiosité de s’y aventurer. Partons à la rencontre de la route du café, un projet écotouristique novateur en Haïti.

 

haiti_route_cafe_equipe_complete
©Adeline Gressin

 

 

Relancer la production de café en Haïti

 

C’est après avoir parcouru quelques kilomètres de pistes sinueuses que nous arrivons à Fond Jean-Noël. Nous sommes accueillis au local de l’association des producteurs de café où un "bienvenue à tous" est écrit en fleurs d’hibiscus. Nous rencontrons nos hôtes du jour, Yssone Douce et Jesper Myrtil, respectivement président et vice-président de l’association.

Ils nous expliquent d’abord leur projet de réintroduction du café dans cette région qui, autrefois, rivalisait avec la Colombie dans la production de cet or noir. Les catastrophes naturelles et autre situation politique des 50 dernières années ont malheureusement eu raison de cette richesse. Aujourd’hui ce petit groupe, avec l’aide de jeunes revenus dans leur village après leurs études secondaires, a créé "la route du café". Le but : les aider, par la solidarité des visiteurs, à relancer cette activité.

 

Une aventure humaine et solidaire

 

C’est avec ces trois jeunes, Fanel, Jean-Rony et Edmond, que nous traversons le village et découvrons toutes les étapes de production, du germoir à la dégustation. Durant notre balade à pied qui nous mène d’étape en étape à travers le village, les petits vieux assis sous la galerie de leur maison nous regardent passer. Curieux. Un petit "komans nou yé", "comment allez-vous" en créole, et les visages s’illuminent !

 

haiti_route_cafe_enfants
©Adeline Gressin

 

C’est en collaboration avec tous les villageois que ce projet de visite guidée s’est monté. S’ils n’avaient pas été d’accord, la route du café n’existerait pas aujourd’hui.

C’est d’ailleurs dans la cour de la maison d’une famille du village que nous sommes accueillis pour griller, moudre et déguster le café. Les enfants, curieux eux aussi, viennent assister à ce joli moment qui se fait en chanson. Une chorale d’hommes menée par Jesper. Un vrai moment de partage inoubliable. Cette route du café est avant tout une aventure humaine.

C’est une aventure solidaire aussi. À la fin de la visite, l’association nous propose contre quelques dollars d’adopter un caféier pour les aider à élargir leur production et aider le village à produire encore plus de café.  Arrivés en visiteurs, nous avons l’impression de repartir en amis. Durant cette demi-journée, chacun a partagé un petit moment de sa vie et nous avons compris combien la solidarité est importante en Haïti.

 

haiti_route_cafe_guides
©Adeline Gressin

 

Depuis notre visite, un musée a ouvert au cœur du village, dans l’ancienne maison de Molière Toussaint, l’un des grands producteurs de café de la grande époque.

Pour tout renseignement : https://www.routeducafe.net/
 

haiti_route_cafe_chant_lakou
©Adeline Gressin

 

 

------------------------------------------------------- Sur le même thème -----------------------------------------------------------


 

FITS : quand le tourisme se fait solidaire…


Patrice Franceschi : le voyage en... solidaire


Majorque souhaite axer son développement touristique sur de nouvelles offres solidaires