Tourisme durable

La plage de Pampelonne retrouve son charme naturel

29 Novembre 2019 - Actualité / Initiatives / Nature / Patrimoine / Préservation

La célèbre plage de Pampelonne, à Ramatuelle, connue pour son côté chic, s'est lancée dans un long projet de trois ans qui a pour objectif de laisser la nature reprendre le dessus. L'aspect environnemental devient prioritaire, les bâtiments quittent le sable, la dune se réinstalle. Un projet qui ne plait pas à tout le monde, mais qui est nécessaire à la préservation d'une des plus belles plages de France.

 

 

pampelonne_1
Ponton sur la plage de Pampelonne ©AdobeStock

 

 

Retrouver une plage naturelle. C'est l'objectif du projet lancé par la commune de Ramatuelle pour la plage de Pampelonne. Il est vrai que la plage, on n'en voyait plus grand-chose... les établissements comme les restaurants et les bars avaient pris d'assaut le sable, pour le plus grand bonheur des touristes. Quel bonheur de se délecter d'un bon plat les pieds dans l'eau ! Le problème, c'est que la plage de Pampelonne fait partie depuis les années 1990 d'un des nombreux espaces naturels protégés de France. Sur un espace protégé, il y a des règles à respecter. Ramatuelle a dû pour cela revoir entièrement l'aménagement de la plage. Un projet qui dure depuis des années, et qui a commencé à se mettre en place seulement l'année dernière. "Le schéma d'aménagement de la plage a mis presque deux décennies à être mis en place" explique Bruno Caïetti, directeur adjoint de l'office du tourisme et de la culture de Ramatuelle, "c'est un long processus. Les établissements qui étaient sur le sable devaient être déconstruits car devenus illégaux. Ça a été très difficile de changer tout ça."

 

 

pampelonne_1
La plage de Pampelonne @JL-Chaix-Mairie de Ramatuelle

 

 

Libérer le sable de tous ces bâtiments. Ça a été l'étape zéro de ce long projet de réaménagement. Ces bâtiments étaient là depuis des dizaines d'années et leur déconstruction a été très critiquée. "C'était difficile pour les gérants, les clients habitués, de voir disparaitre ces établissements" raconte Bruno Caïetti, "les gens ont peur de l’inconnu donc ils avaient peur de ce qui allait y avoir derrière. Ils avaient peur de perdre l’esprit de Pampelonne." Grâce à cette déconstruction, le sable redevient nu, la plage retrouve son état sauvage. La déconstruction a fait découvrir de bien mauvaises surprises aux porteurs du projet :  "On a trouvé beaucoup d’amiante, certains avaient même fait des fondations et bétonnés, il y avait ça sur la plage, dans le sol, tout ça a été enlevé. Maintenant il n’y a que des bâtiments non impactants." En effet, il parait logique que les nouveaux bâtiments établis soient en matériau uniquement naturel. Tous en bois.

 

 

pampelonne_2
Installation en bois @JL Chaix Mairie de Ramatuelle

 

 

 

Un appel d'offre basé sur l'environnement

 

Parallèlement à la déconstruction des bâtiments sur le sable, il y a eu un appel d'offre pour renouveler les établissements de Pampelonne. Un appel d'offre qui mettait l'aspect et l'impact environnemental au cœur de sa décision. "Ce n’était pas parce que les participants mettaient des milliers d’euros sur la table qu’ils étaient pris, si le critère environnemental ne correspondait pas, ils n’étaient pas retenus." explique Bruno Caïetti, "par contre, certains gros hôtels ont monté un dossier axé sur l’environnement et avaient les moyens donc certains ont remporté cet appel d’offre."  Le cahier des charges concernant l'environnement était très strict. En plus de s'intégrer parfaitement dans le paysage, les établissements ont dû proposer une nouvelle consommation de leur énergie : installation de panneaux solaires, consommation responsable de l'eau, tri obligatoire des déchets... tout a été pensé pour respecter la plage et la conserver.

 

 

Le retour de la dune

 

Il existait avant un cordon dunaire, qui faisait partie du format de la plage. Malheureusement, il a quelque peu disparu à cause des différents établissements qui se sont, au fil des années, installés sur le sable. La grosse partie du projet est également de faire revenir la dune. "Il n’y aura pas d’apport de sable, de reconstruction artificielle, mais à partir du moment où on laisse la plage tranquille, ça se reconstruit naturellement." explique Bruno Caïetti. Ainsi, Ramatuelle continuera d'être une commune très verte, majoritairement composée de forêts, de vignes, et de plages. Le projet a prévu de durer trois ans. Le temps de faire les choses bien. Le temps pour la nature de reprendre sa place pour continuer de profiter de l'une des plus belles plages de France tout en la respectant.

 

pampelonne_3
Préserver la plage ©JL Chaix Mairie de Ramatuelle

 

 

 


À lire aussi 


 

Les Parcs naturels marins, une protection concrète pour nos océans

À la redécouverte de Marseille et ses calanques