Actualité

La lutte contre le changement climatique n'attend plus

02 Juin 2020 - Actualité / Initiatives / Nature / Préservation

A l'occasion de la "Journée mondiale pour un tourisme durable", nous avons choisi de vous présenter l'engagement du Professeur Harold Goodwin, co-fondateur en 2001 de l'organisation Responsible Tourism Partnership, ainsi que les World Responsible Tourism Awards, un prix reconnu dans le secteur du tourisme qui cette année, saluera les initiatives entreprises pendant la crise de la COVID-19.

 

Ayant étroitement travaillé avec les gouvernements et les communautés locales de 4 continents, le chercheur, professeur et conseiller en tourisme durable Harold Goodwin est, on ne peut mieux placé, pour comprendre les enjeux immenses liés au changement climatique

 

monde_1_dr_goodwin

                         Le Pr Harold Goodwin lors d'une conférence ©twitter.com

 

Il nous alertait sur la situation au début de l'année 2020. Pour lui, l'urgence du défi auquel doit répondre l'humanité ne pouvait plus attendre :
 

"Inondations au Kerala, à Jakarta et dans le Yorkshire, sécheresse et feux apocalyptiques en Australie, fonte des glaces en Arctique et en Antarctique menant à une élévation du niveau des océans, neige artificielle créée à Moscou pour la première fois lors des célébrations du Nouvel An : l'actualité climatique de l'année 2019 fut tout sauf réjouissante. […]

Pourtant, plus nous mettrons du temps à nous attaquer au problème du changement climatique, plus cela aura un impact financier énorme et plus les dommages seront longs et difficiles à réparer.

 

monde_2_inondation_kerala

Inondations au Kerala, en Inde ©AdobeStock

 

Il semble que nous laissions le problème aux générations suivantes. Il est beaucoup question d'atteindre une neutralité carbone en 2050, mais nous oublions les gaz à effet de serre émis entre maintenant et 2050, qui s'ajouteront aux concentrations déjà hautes dans l'atmosphère.

De plus en plus, les voix de nos enfants et de nos petits-enfants s'élèvent pour nous demander des comptes et ce que nous faisons pour combattre le changement climatique. Nous devons dès maintenant réduire nos émissions et nous adapter aux conséquences.

L'industrie du tourisme toute entière doit se montrer combattive et se préparer au pire. Car nous n'avons même pas encore commencé à réduire le volume de nos émissions de gaz à effet de serre, qui ne font pour l'instant qu'augmenter d'année en année. Deux mots-clés à avoir en tête: réduction et adaptation."

(Source : Newsletter de janvier 2020 du site Responsible Tourism Partnership)

 

Réduction et adaptation... Harold Goodwin ne croyait pas si bien dire. Six mois plus tard, la COVID-19 passait par là et marquait l'arrêt presque complet du secteur du tourisme.

 

Harold Goodwin a donc récemment déclaré que les World Responsible Tourism Awards qui se tiendront le 4 novembre à Londres, seront cette année dédiés à la reconnaissance des acteurs du voyage et du tourisme ayant pris des mesures remarquables pour relever les multiples défis posés à l'industrie par la crise liée à la COVID-19 (protection des employés, réorientation du tourisme vers plus de résilience, décarbonisation des voyages, développement du tourisme intérieur, etc...).

 

monde_3_logo
World reponsible tourism awards ©ResponsibleTourismPartnership

 

Il est possible de postuler sur le site et d'inscrire son initiative jusqu'au 3 août 2020

 

 

 


À lire aussi 


Plastic Odyssey, un tour du monde pour lutter contre la pollution plastique

Palmes du tourisme durable 2020 : une cérémonie au n37, Quai d'Orsay