Tourisme durable

Il était une fois un archipel magique, Madère

19 Avril 2022 - Culture / Nature / Patrimoine

Il existe des petits endroits paradisiaques perdus au milieu de nulle part et Madère fait partie de ces pépites. Cet archipel est un concentré de différents pays posé sur un rocher, les pieds dans l’eau et la tête dans les nuages. Comme un assemblage d’Ecosse et de Costa Rica où les bananiers côtoient les vignes. Bemvindo à Madère.

 

La beauté naturelle de Madère ©matbohringer
La beauté naturelle de Madère ©matbohringer
 
 
Voici donc un ensemble d’îles volcaniques situé à six-cent-cinquante kilomètres au large du Maroc. Très peu d’habitants et un paysage accidenté. La découverte de cet archipel par les Portugais au XIVème siècle, l’ingéniosité et le courage de ces colons ont donné une âme à cet îlot inhospitalier. Malgré les flancs abrupts des montagnes, ils ont réussi à aménager un système d’irrigation, les levadas, ce qui a permis la production de fruits, légumes, vignes et autres richesses de la nature. 
 
“Car ici tout pousse” comme aime à le dire Mathieu, un Français fraîchement arrivé à Porto da Cruz. Celui-ci est tout de suite tombé amoureux de l’endroit. Et quand on voit la vue depuis sa maison, on le comprend. Le spectacle est juste grandiose, cinématographique même. Les falaises se découpent à l’horizon et l’écume blanche de l’océan vient heurter une belle plage de sable noir.
 
 
Vue de Porto da Cruz depuis la maison de Mathieu ©matbohringer
Vue de Porto da Cruz depuis la maison de Mathieu ©matbohringer


 



Madère, l’île repère de tous les navigateurs


Tous les grands explorateurs se sont arrêtés à Madère pour se ressourcer car c’est avant tout un panier garni flottant avec tout ce dont peut rêver un marin affamé. Des vignes qui donnent un très bon vin, de la canne à sucre qui produit un rhum réputé, des bananes, des pommes de terre, sans oublier un fruit de la passion endémique à l’île. 
 
Mathieu vivait en Colombie. Cependant, avec la sécurité aléatoire du pays, il cherchait un havre de paix non loin de la France, avec une végétation généreuse et un potentiel touristique naissant. L’évidence est là avec des sentiers de randonnée parmi les plus beaux d’Europe, jamais surpeuplés et doublés d’un accueil familial séduisant pour les visiteurs. 
 
 
Magnifiques sentiers de randonnée ©matbohringer
Magnifiques sentiers de randonnée ©matbohringer



Et pourquoi Porto da Cruz ? 

“En grande partie pour sa distillerie de rhum qui dispose de la plus vieille fabrique à vapeur d’Europe”.
Ici, le temps s’est un peu arrêté, avec ce décor primaire où l’apparition d’un dinosaure ne paraîtrait pas si étrange. La terre est rude, comme le climat quelquefois, et c’est pourquoi beaucoup de Madériens l’ont quittée pour d’autres sols plus hospitaliers comme la France, Jersey ou encore le Venezuela dans les années 30. Mais aujourd’hui, cette diaspora revient au pays. En effet, le tourisme se développe, la vie est désormais plus douce et plus facile sur l’archipel. Il n’est ainsi pas étonnant d’entendre certains habitants parler espagnol et danser la salsa dans la rue. 

 
 
Distillerie de rhum ©matbohringer
Distillerie de rhum ©matbohringer


 


 

L’agriculteur comme le footballeur vouent un amour inconditionnel à leur île

 
Le labeur des anciens a permis de façonner de jolis sentiers de randonnée qui attirent maintenant les fans de nature du monde entier. Le tourisme est récent et il faut remercier la légende du football Cristiano Ronaldo qui œuvre pour la promotion de son île natale. Mais ce tourisme est raisonné, à l’image des hébergements qui peuvent être simples et originaux, tels ces poulaillers reconvertis en chambres d'hôtes. 
 
Mathieu se voit bien vieillir ici comme un bon rhum tant le style de vie est paisible. Et les pêcheurs rencontrés sur la falaise, occupés à remonter leur prise à trente mètres au-dessus de la mer, confirment cette sérénité. La topographie unique, qui fait le charme de Madère, a permis la construction de nombreux miradors qui sont autant de fenêtres sur l'eau et les montagnes. Le bonheur est parfois simple comme une île au milieu de l'océan Atlantique.
 
 
Le bonheur de pêcheurs malgré le relief accidenté ©matbohringer
Le bonheur de pêcheurs malgré le relief accidenté ©matbohringer