Tourisme durable

Explore Le Monde, le blog engagé de Maryne et Jules

27 Novembre 2017 - Entretien / Initiatives / Portrait
C’est lors de leur traversée en stop de l’Amérique du Sud que Maryne et Jules se sont lancés dans l’écriture de leur blog “Explore le Monde”. C’était il y a deux ans, mais le plaisir de partager anecdotes et conseils de voyage leur a donné envie de poursuivre cette aventure. Au-delà des récits de voyage, ils voient aujourd’hui aussi leur blog comme un véritable outil de promotion du tourisme durable et responsable. Ils nous en parlent !
 

 

Jules et Maryne sur le Glacier Perito Moreno en Argentine
Jules et Maryne sur le Glacier Perito Moreno en Argentine
 

 

 

TV5MONDE : Une anecdote de voyage liée aux problématiques de tourisme durable ?


Maryne et Jules : C’est au Pérou, dans le village de Tarapoto, au cœur de la selva (forêt en espagnol), que nous avons le plus ressenti l’importance et l’impact du tourisme durable. Ici ce n’est pas tant le tourisme qui était problématique puisqu’il n’y était pas spécialement développé, les visiteurs préférant se rendre à Iquitos pour découvrir l’Amazonie. En revanche c’est grâce à lui que les habitants ont trouvé la solution.

 
Pendant longtemps la région de San Martin a souffert de l’agriculture, de la chasse illégale ou encore du trafic de bois, faisant d’elle la région la plus déboisée du pays (env. 18% de forêts décimées). Pas de multinationales, pas de tourisme intensif donc mais une destruction « à feu doux » de la zone due à l’exploitation paysanne.

Dans le bassin de l’Alto Shilcayo, à Tarapoto, les habitants ont pris conscience de l’importance de protéger ce lieu et ont donc arrêté son exploitation. Ils se sont regroupés en association, l’APFF (Asociación de Protección de Fauna y Flora) pour y développer des projets et activités durables dans l’aire de conservation régionale de la Cordillera Escalera.
 
 
 
 
Dans la selva péruvienne, à Tarapoto, avec les membres de l’association
Dans la selva péruvienne, à Tarapoto, avec les membres de l’association.
 
 
 
L’objectif était de proposer de nouvelles alternatives économiques aux locaux pour leur permettre de vivre d’activités durables. Ainsi, s’est développé l’accompagnement de touristes dans la forêt, des activités de guides vers les nombreuses cascades que compte la région, la création de structures d’hébergement durables et responsables, etc.

Les habitants ont pris conscience que l’attrait des touristes passait par la présence des espèces animales qui avaient quitté la région comme les pécaris ou les colibris.
L’association a su créer un modèle économique pour engager toute la population de façon durable, en prenant en compte les gens et leur environnement.
 
 
 
 

TV5 : Votre définition du tourisme responsable ?


 
M&J : Justement, nous voyons le tourisme responsable comme la prise en compte systématique des locaux et de leur environnement.

Pour nous, voyager de manière responsable, c’est mesurer les conséquences que peut engendrer notre passage, avoir conscience des risques et agir pour minimiser notre empreinte voire la rendre positive pour les locaux et l’environnement.

 
Mais nous ne pensons pas qu’il y ait une seule définition du tourisme responsable. Il s’agit plus d’un mode de pensée, d’une vision globale du monde qui nous entoure qu’un mode de voyage. D’ailleurs, nous pensons que la question va au-delà du tourisme et correspond à un ensemble de valeurs et d’actions qui nous suivent au quotidien.
 
 

 

Maryne et Jules sur le fleuve Amazone au Brésil.
Maryne et Jules sur le fleuve Amazone au Brésil
 

 

 

TV5 : Et à travers votre rôle de blogueurs-voyageurs ?

 
M&J : Le blog est pour nous un formidable outil de promotion et de valorisation des initiatives de tourisme durable et des types de comportements intéressants à adopter en voyage. Mais étant amenés à voyager régulièrement, nous nous devons de faire attention à nos comportements, à ce que nous véhiculons.
Nous attachons une grande importance aux transports, majeure source de pollution, en faisant très régulièrement du stop (qui permet en plus un contact direct avec les locaux, des rencontres, etc.) et nous favorisons le train à l’avion.

Quoiqu’il arrive, nous limitons les longs trajets en nous attardant sur une région plutôt que de multiplier les allers/retours. Nous privilégions aussi les hébergements locaux comme les chambres d’hôtes, les petites auberges.

 
Plus généralement, nous travaillons en ce moment à l’élaboration d’une charte interne reprenant un certain nombre d’engagements autour du transport, de la compensation de nos émissions de CO2, des comportements que nous adoptons en voyage, de l’usage du drone, qui permet la valorisation des grands espaces mais qui doit être encadrée, de la gestion du stockage en ligne ou encore des partenariats où même si le prestataire n’est pas particulièrement engagé, il ne doit pas proposer d’activités néfastes pour les locaux et l’environnement.

 
 
 
Au Brésil, dans le Parc Serra dos Órgãos à 2h de Rio lors d’un trek de 3 jours entre Teresopolis et Petropolis.
Au Brésil, dans le Parc Serra dos Órgãos à 2h de Rio lors d’un trek de 3 jours entre Teresopolis et Petropolis
 

 

 
 
Nous pensons que le principal frein au développement du tourisme durable est le manque d’informations pour le public. Nous essayons donc de faire notre part pour améliorer cet aspect à travers le blog, l’organisation d’événements, de rencontres, de conférences, etc.

C’est aussi un outil pour soulever des questions et échanger, tout le monde a son mot à dire et sa pierre à apporter sur le tourisme durable.
 
 
 

TV5 : D’autres blogs de voyage à nous recommander ?

 
 
M&J : Question difficile ! De l’intérieur il nous est plus facile de connaître l’engagement des blogueurs vers le tourisme responsable mais ils sont nombreux ! Pour ne citer qu’eux :
 
Les GlobeBlogueurs : au nom imprononçable mais à l’amour pour la nature certain Seb et Laura aiment parler des grands espaces et du lien entre l’Homme et la nature.
 
Babel Voyages : qui est même devenu une agence de voyage ! Le blog donne beaucoup de bonnes adresses, dresse le portrait d’acteurs engagés et partage des récits de voyages. Il y a 4 ans, Laetitia a même lancé le NoMad Festival, festival du voyage responsable.

 

SoundWave on the Road : deux amoureux de la nature qui se servent de leur passion pour l’image et le son pour partager de belles images. Ils attachent une grande importance au voyage alternatif et au « tourisme lent ».
 
 
 
 
Visitez leur blog : https://www.explorelemonde.com