Tourisme durable

Du jardin Majorelle au palais de la Bahia,
déambulation enivrante en plein cœur de Marrakech

24 Janvier 2019 - Culture / Patrimoine

Destination incontournable pour les touristes se rendant au Maroc, la ville ocre est un temple pour les passionnés de l’Histoire et une cuisine à ciel ouvert pour les amoureux de la bonne bouffe. Mais ce n’est pas tout. Marrakech offre surtout différentes expériences en fonction du circuit choisi.

 

 

marrakech_jardin_majorelle_menara
La Menara ©Ph. Dezalb - Pixabay

 

La ville ocre regorge de sites qui font le bonheur des visiteurs, du jardin Majorelle au palais de la Bahia, en passant par l’incontournable place Jemaa El-Fna.


« Depuis de nombreuses années, je trouve dans le jardin Majorelle une source inépuisable d’inspiration et j’ai souvent rêvé à ses couleurs qui sont uniques », disait Yves Saint Laurent.

 

Il ne croyait pas si bien dire : le jardin Majorelle, véritable éden en plein cœur de la ville ocre, a été une source d’inspiration majeure pour le couturier français. Avec son compagnon Pierre Bergé, il découvre le jardin en 1966, lors de leur première visite à Marrakech, et s’y rendent quotidiennement, séduits par les couleurs.

 

 

marrakech_jardin_majorelle
Jardin Majorelle © Ph Arnaud 25 - Wikipédia

 

 

Cinquante-deux ans plus tard, le jardin s’étend sur près d'un hectare. Ses allées sont bordées de plantes et d’arbres exotiques, contrastant avec une architecture dominée par des couleurs vives, notamment le fameux «bleu Majorelle». Les bassins, circuits d’eau et fontaines jaillissantes confèrent au lieu une fraîcheur bienvenue qui tranche avec la chaleur de la ville. Le jardin abrite diverses espèces de moineaux, notamment les merles noirs, les moineaux domestiques, les rouges-gorges, les mésanges charbonnières, les fauvettes, les bergeronnettes grises et les tourterelles.

 

 

marrakech_jardin_majorell

Jardin Majorelle © Ph Arnaud 25 - Wikipédia

 

 

Une passion amazighe

 

Le jardin Majorelle comporte également un musée berbère.

 

« Depuis mon arrivée à Marrakech en 1966, je n’ai cessé d’être fasciné par la culture et l’art berbères. Au cours des années, j’ai collectionné, admiré cet art qui s’étend sur plusieurs pays à la fois. À juste titre, les Berbères ont toujours été fiers de leur culture qu’ils n’ont cessé de revendiquer malgré les vicissitudes qu’ils rencontraient. À Marrakech, pays berbère, dans le Jardin Majorelle créé par un artiste qui a peint tant de scènes, d’hommes et de femmes berbères, c’est naturellement que l’idée de ce Musée s’est imposée», disait Pierre Bergé.

 

L’atelier de Jacques Majorelle est ainsi devenu un musée berbère où figurent les collections personnelles d’Yves Saint Laurent et de Pierre Bergé. Ouvert au public, les photographies au sein de l’ancien atelier sont cependant interdites.

 

Ailleurs dans la cité ocre, les touristes peuvent déambuler jusqu’à la Ménara, vaste jardin d’oliviers créé au milieu du XIIème siècle sous le règne de la dynastie almohade. Il se situe dans le quartier de l’Hivernage, à quelques kilomètres seulement de la médina. L’immense bassin de la Ménara est alimenté par un système hydraulique d’époque, qui permet d’acheminer l’eau depuis des montagnes situées à une trentaine de kilomètres de Marrakech.

 

L’imposant palais de la Bahia

 

marrakech_jardin_majorelle_palais_bahia
Palais de la Bahia © Ph. Jorge Lascar - Flickr

 

La capitale touristique du Maroc abrite également, en plein cœur de la médina de Marrakech, près de la place Jemaa El-Fna et des jardins de la Ménara, le palais de la Bahia. Parmi les plus beaux palais du royaume, il date du XIXème siècle et s’étend sur huit hectares avec 160 chambres. Il comprend une mosquée, un mausolée, un hammam, un harem et des écuries. Ses pièces sont ornées de marbre, de moucharabiehs, de sculptures et peintures sur bois de hêtre et de cèdre, entre autres. Les lieux ne sont pas non plus sans rappeler l’héritage andalou de la culture arabe, puisque le palais de la Bahia possède de nombreuses cours, patios, jardins islamiques et jardins andalou-hispano-mauresques.

 

marrakech_jardin_majorelle_place_jemaa_el_fna
Place Jemaa El Fna ©Ph. F Mira - Flickr

 

Enfin, comment parler de Marrakech sans évoquer sa célèbre place Jemaa El-Fna ? Incontournable et populaire, elle est particulièrement animée durant la nuit et attire plus d’un million de visiteurs chaque année. En 1985, elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

 

Une place qui offre un aperçu sur un Maroc d’antan tourné vers le futur et un carrefour d’une multitude de nationalités et d’origines dans une immense place où odeurs de plats, couleurs et bruits des conteurs et de musiques populaires se rejoignent avant d’être emportés ailleurs…

 

------------------------------------------------------------------ À lire aussi -------------------------------------------------------------

 

Zineb Datcharry, première femme guide de montagne au Maroc


Terres des étoiles : quand l’utopie prend vie en plein désert