À (re)lire

Chine orientale : immersion dans les villes d'eaux

05 Novembre 2021 - Culture / Nature

À l’évocation de Shanghai, des images de mégalopoles surpeuplées viennent en tête. Pourtant le delta du Yangzi est l’un des berceaux de la culture plurimillénaire chinoise et abrite quelques-uns des plus beaux sites culturels du pays.

 

 

chine_shangai_1_hangzhou
Vue sur le Lac de l'Ouest à Hangzhou ©AurélieCroiziers

 

 

Yu le Grand et la maîtrise de l’eau


La maîtrise de l’eau en Chine remonte à Yu le Grand qui vécut deux mille ans avant J.-C., alors que le pays rencontrait de grandes difficultés pour maîtriser les cours d’eau et que les inondations dévastatrices y étaient nombreuses. La solution d’alors était de construire des digues pour endiguer les flots. Yu le Grand réalisa que résister aux flots créait plus de dégâts encore. Il eut l’idée de creuser le lit des cours d’eau et de draguer des canaux à partir des fleuves.

C’est dans cette tradition millénaire que s’intègre la construction du Grand Canal de Chine, dont les parties les plus anciennes remontent au Vème siècle avant J.-C. et qui est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. C’est le grand canal le plus vieux du monde et, d’une longueur de 1 794 kilomètres, il relie Pékin à Hangzhou.

Autour de la partie sud de ce canal, dans le delta du Yangzi, se situent les plus belles villes d’eaux de Chine - parmi elles, Suzhou et Hangzhou. Tout Chinois connaît ce proverbe attribué à Chaoying, poète du XIVème siècle : "Au ciel il y a le paradis, sur Terre il y a Suzhou et Hangzhou".

 

 

chine_shangai_2_canal_suzhou
Un des canaux de Suzhou ©AurélieCroiziers

 

 

Suzhou, de canaux et de jardins
 

Si la municipalité de Suzhou compte aujourd’hui plus de 10 millions d'habitants et qu’elle est en perpétuelle évolution, le centre historique a su conserver son authenticité. Suzhou dispose d'un patrimoine architectural et artistique de plus de 2 500 ans. C’est une ville où il fait bon vivre, où la culture chinoise se laisse découvrir en prenant son temps au gré des balades à pied, à vélo ou en bateau. Surnommée "la Venise de l'Est", les nombreux canaux et ponts de pierre font tout le charme de la ville.

 

 

Celle qu’on appelle aussi la “Capitale des jardins" compte neuf jardins classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le Jardin Liu, emblématique des jardins classiques privés de Chine, est d’une élégance et d’un calme hors du commun et abrite une agréable maison de thé. Le Jardin de la Forêt du Lion est le plus minéral de la ville avec un ravissant labyrinthe de rocailles qui s’avance sur l’eau. Le Jardin de l’Humble Administrateur, encore appelé le Jardin de la Politique des Simples, est l’un des plus connus de la ville et même de Chine notamment grâce à sa pépinière de bonsaïs qui réunit 700 arbres.

 

 

chine_shangai_3_jardin_suzhou
Dans les jardins de Suzhou ©AurélieCroiziers

 

 

Hangzhou, de lac et de thé
 

Hangzhou fut la capitale de la Chine au XIIème siècle, période à laquelle elle devint un centre culturel et commercial mondial. Quand Marco Polo la visite un siècle plus tard, avant sa destruction par les Mongols en 1276, Hangzhou est considérée comme la plus grande et la plus belle ville du monde.

Le lac de l'Ouest est le fleuron de la ville. Selon la légende, ce lac serait né d'une perle tombée du ciel qui aurait été taillée à partir d'un jade par un dragon et un phœnix. La Reine du Royaume Céleste tenta de voler la perle mais se heurta aux deux animaux fabuleux qui tentèrent de la protéger. Pendant la bataille, la perle tomba du ciel et se transforma en lac. Entouré de montagnes, ponctué de petites îles et de deux digues qui le divisent en cinq pièces d’eau, le lac de l’Ouest offre de superbes paysages. D’une circonférence de quinze kilomètres, il est très agréable d’en faire le tour à pied ou à vélo ou de le parcourir en bateau.

Hangzhou est également réputée pour les montagnes qui l’entourent, dans lesquelles sont cultivés de prestigieux thés. Le thé Longjing du Lac de l'Ouest est l'un des plus célèbres de la région mais aussi de Chine. Sa culture remonte à la dynastie Tang (618-907). Les villages alentour, où le thé Longjing et bien d’autres sont cultivés, peuvent facilement être visités depuis Hangzhou grâce aux transports en commun.

 

 

chine_shangai_4_lac_hangzhou
Le Lac de l'Ouest à Hangzhou ©AurélieCroiziers

 

 

Il est possible de prolonger la découverte des villes d’eaux de Chine en découvrant les autres cités du bassin du Yangzi. Zhouzhuang, Tongli, Xitang, Wuzhen, Luzhi, Nanxun, Mudu ou encore Zhujiajiao : toutes ont des centres-villes relativement préservés et sont accessibles depuis Shanghai !