Tourisme durable

Solveig Herth, fer de lance durable du groupe Marriott France

18 Juillet 2016 - Actualité / Entretien / Hébergement / Portrait

Avec près de 25 ans d’expérience dans l’hôtellerie, un passage par Accor, Mövenpick et depuis dix ans Marriott, Solveig Herth, Directrice Générale de l’hôtel-restaurant Courtyard By Marriott Paris Arcueil, a eu le temps d’expérimenter les nombreuses facettes du métier. Egalement en charge du comité « environnement » des hôtels Marriott France, elle insuffle aujourd’hui un élan durable à l’ensemble du groupe.

 

TV5MONDE : Quelles sont les valeurs du Groupe Marriott ?

Solveig Herth : Il faut préciser en premier lieu que chez Marriott, chaque hôtel est indépendant, et tout ce qui concerne nos actions communes se travaille en Business Council, sous la direction d’Anne Legrand, Directrice Générale du Paris Marriott Champs-Elysées. Au sein de ces "Business Councils", on travaille sur la RSE, la vie associative, le développement des jeunes, avec pour objectif de se rencontrer entre hôteliers et de développer nos actions. Nos employés sont considérés comme des associés, les valeurs familiales sont extrêmement développées dans l’entreprise. Très concrètement pour ce qui est du caritatif par exemple, nous travaillons avec les Restos du Cœur, SOS Village Enfants. En 2015, grâce à de multiples évènements, nous avons été en mesure de signer un chèque de 44 495 € pour cette dernière association.
 

TV5 : Le groupe Marriott fait également partie des acteurs les plus dynamiques du secteur de l’hôtellerie à s’engager en faveur du développement durable…

SH : Tout à fait, et ces valeurs ne sont pas nouvelles dans notre entreprise, qui les porte depuis le 1er hôtel ouvert en 1957. Pour ce qui est de la vision globale, qui vient du groupe USA, on peut citer par exemple notre slogan « Moins 20% d’ici 2020 » qui, depuis 2007, nous pousse à réduire nos émissions carbones. Chaque année, un rapport précis mesure les progrès qui ont été faits. Par exemple, pour l’eau, on a déjà réduit de 22.9%. Pour les déchets, nous travaillons avec Moulinot sur les biodéchets. Chaque hôtel met en place ses propres stratégies. En ce qui me concerne, je suis le pilier du groupe environnement de Marriott France, soit 29 hôtels. Nous réunissons notre comité « Green Council » tous les deux mois afin d’échanger sur nos pratiques et le suivi de nos objectifs, un ensemble de petites actions concrètes.
 

 

Signature du partenariat WWF avec Solveig Herth ©DR

 

Par exemple, sur la réduction de notre empreinte carbone, on essaie d’éduquer, d’inspirer nos clients, mais aussi nos fournisseurs, nos associés, le tout sans discours moralisateur. Ainsi, sur la pochette clef, nous avons inscrit quelques messages simples, soit 1 minute de douche en moins équivaut à 8 litres d’eau économisés. Nous travaillons aussi sur le local, les économies d’énergie, d’eau. En outre, dans tous nos contrats groupe, on propose à nos clients de compenser leur empreinte carbone en plantant des arbres. Si le client est d’accord, nous compensons en convertissant l’indice carbone de chaque client puis du groupe au total par des arbres à planter, cela, en partenariat avec Weforest, qui délivre alors un certificat officiel au client, qui n’aura aucun complément à payer.
 

TV5 : Certains des hôtels du groupe sont-ils labellisés pour atteindre des objectifs durables en terme d’environnement (gestion de l’eau, de l’énergie, des déchets, etc.) ?

SH : Nous avons un partenariat avec WWF sur la Pêche Durable. Pour cela, depuis un an et demi, nous avons dû analyser toutes nos consommations de poisson en fonction de nombreux critères : les méthodes de pêche (chalut, filets, etc.), les lieux de pêche, les noms latins (pour bien identifier les espèces) mais aussi les conditions de travail des pêcheurs dans les différents pays, la façon de nourrir le poisson, etc. Parfois, la traçabilité n’était pas évidente à mettre en lumière mais d’ici deux ans, notre objectif est d’arriver à 20% de pêche durable, 50% d’aquaculture, et 100% de traçabilité. Et tous nos menus proposent un poisson issu de la pêche durable. Pour cela, nous formons également nos chefs et nos associés et nous reversons 1 € sur chaque vente de poisson labellisé BIO, ASC ou MSC au WWF, afin de soutenir la pêche durable. A ce jour, 13 hôtels sont signataires et suivent ce programme. Quelques hôtels sont également engagés dans « Bon pour le Climat », et proposent des menus Entrée/Plat/Dessert les plus « locaux » possible.  Enfin, ce qui concerne les labels proprement dits, nous avons 13 hôtels labellisés Clef Verte, plusieurs notés hébergements durables par l’Office de Tourisme de Paris, Green Leader sur Tripadvisor. Enfin, j’ai découvert récemment avec beaucoup d’intérêt l’étiquette environnementale et courant septembre, je compte la présenter à l’ensemble des DG des Marriott France.

 

 

We Earth  Hour 

 

TV5 : Comment les employés du groupe réagissent-ils face à la mise en place de vos différents engagements ? Assurez vous des formations continues pour les sensibiliser au durable ?

SH : Nous essayons de sensibiliser au mieux nos équipes. Par exemple, en juin, avec WWF, nous participons au Pandathlon, soit une randonnée de 18 ou 28 kms au cœur du Mont Blanc, 11 équipes issues de nos hôtels y participent, les dons récoltés sont reversés en intégralité pour des programmes de biodiversité. Nous proposons également à nos employés des paniers de fruits et légumes pour les sensibiliser aux produits bio et/ou locaux, leur faire découvrir des légumes oubliés. Autre exemple tout simple, nous avons acheté des mugs personnalisés pour lutter contre le gaspillage de verres en plastique. Nous prenons également soin à les former via des ateliers sur l’environnement organisés par nos partenaires. Certains commencent à prendre vraiment conscience de certaines réalités, réalisent combien une chasse d’eau peut être un gouffre à eau, et vont jusqu’à faire des tests pour réaliser des économies personnelles.

 

TV5 : La chaine Accor fait également partie des acteurs majeurs de l’hôtellerie engagés dans le durable, vous arrive-t-il de regarder et de prendre exemple sur ce qu’ils mettent en place ?

SH : Accor est très pro sur ce domaine avec des postes dédiés quand chez nous, c’est surtout du volontariat. Ils ont fait d’excellentes campagnes pour leur clientèle. En ce qui nous concerne toutefois, nous prêtons attention à la concurrence mais nous inspirons également de nos clients ayant des programmes durables poussés.
 

TV5 : Quelles seront les prochains grands chantiers durables des dix prochaines années ?

Nous avons déjà beaucoup d’actions en cours qu’il va nous falloir formaliser sur la RSE, le durable, mais aussi poursuivre notre objectif du « Moins 20% d’ici 2020 ». Continuer notre mission d’éducation et de sensibilisation, travailler toujours plus avec des fournisseurs durables. Boucler la boucle du durable.