Actualité

Irréelles Seychelles

14 Novembre 2019 - Biodiversité / Nature

Perdues dans l'océan Indien, les Seychelles surgissent comme dans un rêve. Avec 60 % de son territoire classé réserve naturelle, les îles sont un sanctuaire pour les contemplatifs : bloc de granit, plages aux eaux turquoise, tortues et coco fesses composent un paysage unique. Quoi de mieux pour les découvrir qu'une croisière à bord du Sea Pearl, un vieux gréement qui se faufile dans les baies les plus sauvages.

 

 

seychelles_1
Plage Anse d'Argent à La Digue, la plus belle plage du monde ? ©Virginie Suères

 

 

Il faut avouer qu'au Panthéon de l’exotisme, les Seychelles occupent la première place, un fantasme d'îles paradisiaques qui nous fait de l'œil. Il y a la plage mythique Anse Source d'Argent à La Digue. En 2016, The Guardian, le quotidien d'information britannique, l'a même élue plus belle plage du monde. Après avoir posé notre vélo, on emprunte un sentier sous les palmiers pour entamer une succession de 11 plages et criques. Un sable blanc ultra fin, des rochers argentés aux formes étonnantes, une eau cristalline et pour sublimer le tout, des poissons colorés que tu peux presque caresser…

 

Comment expliquer ce paysage unique de plages encadrées de gros blocs de granit au milieu de l'océan Indien ? Comment ces chaos artistiques ont dévalé les pentes des mornes pour échouer au bord de ces eaux translucides ?

 

Pour Gemma, guide naturaliste, il faut revenir à l'époque du Gondwana. « Ce supercontinent créé il y a plus de 600 millions d'années rassemblait l'Inde, l'Amérique du Sud, l'Australie et l'Afrique. À mesure que le continent s’est divisé, l’eau de la fonte des glaces a inondé les vides et les Seychelles sont apparues, formées par le sommet des montagnes immergées. L'origine du granit est donc continental. C'est ce qui en fait des îles uniques au monde. Des îles granitiques situées en plein milieu d'un océan. Et le sable est si blanc, fin et brillant car il est composé du calcaire des coraux et de granit lavé qui contient du mica. C'est lui qui scintille au soleil. » Pour ponctuer cette journée d'une indécente beauté, un poisson grillé nous attend sur le bateau.

 

 

seychelles_2
Les fonds marins regorgent de poissons visibles avec un masque et un tuba ©Virginie Suères

 

 

Coco Island, l'autre carte postale

 

Le lendemain, le bateau nous emporte vers un petit bout d'île avec ses plages de sable fin ornées d'impressionnants blocs de granite qui se mêlent aux cocotiers. Et sous l'eau translucide, juste avec un masque et un tuba, le spectacle est encore plus dingue : tortues imbriquées qui semblent danser sous l'eau, raies léopard avec leur dos noir moucheté de pois blanc, poissons-perroquets qui grignotent le corail, bancs de poissons bagnards qui évoluent pourtant en toute liberté. Nous voilà émerveillés, dans l'un des meilleurs spots de plongée de l'archipel.

 

 

seychelles_3
Avec le Sea Pearl, ancien bateau de pêche transformé en goélette de croisière, on voyage d'îles en îles aux Seychelles ©Virginie Suères

 

 

Curieuse et ses tortues géantes

 

Ce matin, l'ancre dévale à Curieuse. Devant nous, une centaine de tortues géantes qui broutent paisiblement en toute liberté. Cette espèce terrestre la plus grosse du monde a été amenée de l'île d'Aldabra en 1965 pour éviter son extinction. Les mâles peuvent atteindre 1m20, peser 300 kilos et vivre jusqu'à 250 ans. On peut les approcher sans peur. D'ailleurs elles tendent leur cou pour qu'on grattouille leur peau fripée de centenaires. Elles adorent ça les mémés.

 

 

seychelles_4
Les tortues géantes sont protégées sur Curieuse ©Virginie Suères

 

 


À lire aussi


 

Croisière au fil du Nil

Whitehaven beach, un paradis terrestre au cœur de la mer de corail