menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Tourisme durable

Zoom sur l'étonnante "Loma Linda"
unique zone bleue des Etats-Unis

26 Juillet 2017 - Culture / Découverte

En Californie, une petite ville appelée Loma Linda a été érigée par Dan Buettner au rang de "zone bleue", ces incroyables lieux sur la planète où l'espérance de vie en bonne santé atteint des records. Si la plus connue d'entre elles est sans doute Okinawa, cette île japonaise où les centenaires sont légion, il semble plus surprenant de découvrir que les Etats-Unis, pays de la malbouffe par excellence, possède également sa zone bleue... Mais que possède Loma Linda que les autres villes américaines n'ont pas ?

 

 

Une oasis au large de la Californie

 

 

La ville de Loma Linda (la "belle colline" en espagnol) se situe au sud de la Californie, non loin de Los Angeles, et abrite actuellement une population d'environ 22.000 habitants. Immeubles de standing, palmiers et gros axes routiers : rien ne semble différencier la ville des communes voisines - voire des villes américaines en général. Pourtant, Loma Linda fait beaucoup parler d'elle de par sa qualification de "zone bleue" : ici, on vit plus longtemps, et en meilleure santé. Un joli paradoxe, au pays de la "malbouffe", des maladies cardio-vasculaires et de l'obésité.
 
 
 
 
Loma Linda - La ville de Loma Linda ressemble en tous points à ses voisines... du moins en apparence !

La ville de Loma Linda ressemble en tous points à ses voisines... du moins en apparence !

 

 
La grande majorité des habitants de Loma Linda sont croyants : ils appartiennent au mouvement protestant des Adventistes du Septième Jour. Pour ces derniers, "le corps humain est le Temple de Dieu" (extrait de la Bible) : pas de tabac, pas d'alcool, un régime alimentaire sain et de l'exercice physique sont ainsi les clés du respect de Dieu, par l'intermédiaire de soi. Si l'on pense ce que l'on veut de la doctrine de départ, les faits sont là : le mode de vie des Adventistes fait de leur communauté une exception en matière de santé et de longévité aux Etats-Unis.
 
 
 

Les recommandations du PNNS (Programme National Nutrition Santé) : application et résultats...

 

 

Manger au moins cinq fruits et légumes par jour, pratiquer une activité physique régulière... Loma Linda semble avoir entendu, de l'autre côté de l'Atlantique, les recommandations de notre agence nationale de santé. Le résultat ? Ça marche ! Oui, on s'en serait douté...
 
 
Pourtant, les habitants de Loma Linda semblent être parmi les rares à y avoir pensé. De par leur régime majoritairement végétarien (le marché le plus populaire n'a pas de stand de viande, l'université propose un self végétarien) et leur amour pour le sport et la marche, ils bénéficient aujourd'hui d'une espérance de vie en bonne santé bien supérieure à celle de leurs compatriotes. Là-bas, les centenaires courent (façon de parler) les rues !
 
 
 
 
Au McDonald's de Loma Linda, on sert des burgers végés : un compromis pour ne pas trop se faire mal voir...
Au McDonald's de Loma Linda, on sert des burgers végés : un compromis pour ne pas trop se faire mal voir...

 

 

 

 
Exemple fort témoignant de la mentalité de la ville, le McDonald's qui a ouvert en 2011 a créé de nombreux remous, et a bien failli ne jamais voir le jour : une partie des habitants s'était en effet battue pour empêcher l'ouverture de ce fast-food, qui incarne selon eux la malbouffe à l'américaine, promeut la viande, et encourage les gens à prendre leur voiture, avec le concept du "drive", quand les habitants de Loma Linda favorisent la marche. McDonald's a finalement obtenu gain de cause auprès du Conseil de la ville ; maigre compensation, celui-ci propose des burgers végétariens, histoire de ne pas trop se faire d'ennemis !
 
 
L'une des autres clés de la longévité à Loma Linda est liée à l'aspect social : les habitants aiment se retrouver, se rendre service entre voisins, partager de bons moments entre amis, en famille ou tout simplement avec des personnes de leur quartier. Or, il est aujourd'hui démontré qu'avoir une vie sociale saine et active réduit le risque de dépression ou de certaines maladies comme Alzheimer. Un dernier bon point !
 
 
À l'image d'autres zones bleues, comme celle de la péninsule de Nicoya au Costa Rica, Loma Linda démontre presque malgré elle ce que nous savons déjà, mais n'appliquons que trop peu : végétaliser son assiette, bouger les gambettes et s'ouvrir aux autres sont les garanties d'une espérance de vie plus longue, elle-même, sans doute, signe du bonheur ?