menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Tourisme durable

Voyage initiatique en Écosse

18 Août 2017 - Culture / Portrait

Plaisir, découverte, dépaysement, les raisons de voyager ne manquent pas mais parfois, le voyage se transforme en quête, à l’image d’un passionnant périple que fit Joël Alessandra en hommage à Helen Arthur, « Lady Whisky », qui l’amena sur l’île d’Islay au cœur de l’Écosse, à la recherche d’un whisky aussi rare qu’improbable, forme d’ultime adieu à une grande dame disparue.
 

 

L’ensemble de ce périple nous est conté dans une bande-dessinée magnifique, qui mêle la passion du whisky aux couleurs de l’Écosse. Protagoniste de l’histoire qu’il écrit et dessine, Joël Alessandra nous prend par la main pour nous faire vivre à ses côtés cette aventure à plusieurs tiroirs, où l’hommage à Helen Arthur se double d’un véritable hommage pour le whisky mais aussi à son berceau, le cœur de l’Écosse.

 


 

Lady Whisky
Lady Whisky ©JAlessendra

 

 


Lorsqu’Helen Arthur disparaît, elle laisse derrière elle bien des amis dans la peine mais aussi quelques petits carnets de notes et de croquis.


Sur l’un d’eux, cette phrase énigmatique qui retient toute l’attention de Joël Alessandra : « Est-ce que je trouverai un jour Le whisky pour ma marque ? !! ». Car passionnée de whisky, Helen était la critique féminine la plus célèbre dans ce monde d’hommes, un monde où elle avait réussi à se faire accepter en écrivant dans des revues spécialisées, en commettant aussi quelques best-sellers, au point d’avoir été intronisée comme membre à vie des « Keepers of the Quaich », célébrissime réseau d’amateurs.

Et donc Helen avait sa marque, et continuait à rechercher les meilleurs nectars de malt d’Écosse pour compléter sa « Helen Arthur Collection ».

 

 

 

Lady Whisky

Lady Whisky ©JAlessandra

 



Mariée à la nièce d’Helen Arthur, Joël Alessandra a une complicité toute particulière avec Helen. Son départ l’a profondément affecté. Lorsqu’il découvre cette petite phrase sur le carnet, il comprend que c’est à lui que revient la mission de trouver ce fameux nectar.


Quelques lectures sur le whisky plus tard, il rejoint Caroline Dewar qui sera son fil rouge en Écosse, et particulièrement sur l’île d’Islay, où commence alors une quête passionnante pour retrouver un nectar tourbé, malté, salé, marin, avec un goût d’algue…

 

 

 

--------------------------  Pour information  --------------------------


Lady Whisky, Joël Alessandra, Casterman, 2017, 136 p., 22 €.

 

 

Lady Whisky