Tourisme durable

Spa-A : le label qualité des professionnels du bien-être

30 Octobre 2017 - Hébergement / Portrait / Labels

Lundi 11 septembre, les professionnels du bien-être étaient réunis dans le superbe écrin du musée Grévin pour la remise des nouveaux labels qualité SPA A. Présidée par la pétulante Aldina Duarte Ramos, l’association SPA-A a distingué pour cette année 2017 dix nouveaux lauréats et la personnalité de l’année, portant à 68 le nombre total d’établissements labellisés.

 

 

Les labellisés 2017 © Agence Vidal&Co

 

 

 

Spa-A : une association, un label, des professionnels



Quoi de mieux que l’écrin d’un musée de cire pour célébrer le bien-être. Le 11 septembre dernier, le petit monde du spa était réuni au milieu des célébrités du monde pour fêter les nouveaux élus distingués par l’association Spa-A. Cette dernière, née en 2001,
rassemble des professionnels de la beauté, de l’hôtellerie et du bien-être pour proposer des pistes de réflexion et de progression à l’ensemble du secteur.


Forte de 200 adhérents, elle organise des ateliers pratiques, conférences ou sessions de networking pour aller de l’avant, édite des études, un véritable « Think Tank »  du bien-être ! Depuis 2010, elle a également mis en place un label issu d’un premier brainstorming débuté dès 2008 et visant à mettre en place un guide de bonnes pratiques.
Fruit d’un travail de fond rassemblant plus de 200 professionnels du Spa, cette charte de qualité, véritable outil de progrès, a donc mené à la création du label Spa-A.

 

 

Aldina Duarte-Ramos et Caroline Ithurbide © DR

 

 

L’environnement au cœur des outils de progrès



Fort de
soixante critères de qualité, le label Spa-A vise l’excellence et en ce sens, il s’est associé à Excel Place, organisme expert en mesure qualité et spécialisé dans l’hôtellerie haut-de-gamme. Il est également soutenu par l’ADEME et fait partie du cluster Bien-Être d’Atout France. Parmi les critères, neuf concernent la qualité environnementale.

Le reste s’articule autour de 5 points-clés : la prise en charge du client, la prestation et le déroulement des soins, le matériel et les locaux, les produits utilisés et donc, la préservation environnementale. 

En outre, afin de distinguer les différents établissements, le label s’est adapté en se scindant en trois catégories : les centres de soin et thalasso, les spas des hôtels et les spas urbains. Autre évolution, la multiplication des outils de progrès avec par exemple, l’intégration récente du Label Parent pour faciliter la fréquentation des spas au public familial.

Enfin, un club qualité « Spa-A » à l’initiative de Galya Ortega permet aux labellisés de se rencontrer et les encourage à utiliser les différents outils mis à disposition par l’association.

 

 

Stand Bien-être et Spa © DR

 

 

 

Les personnalités du monde du Spa à suivre en 2017



Le musée Grévin abritait donc plus de beau monde que de coutume et il ne fallait pas confondre car, au côté des célébrités de cire, on pouvait aussi croiser quelques têtes familières tels Bernard Ménez, Mathilda May, marraine de l’association pour l’année à venir (avec Grégory Fitoussi absent ce jour) et Caroline Ithurbide, qui passait le relais à Mathilda May, assistées d’Aldina Duarte-Ramos, présidente de Spa-A. 


Première lauréate appelée sur scène et nommée « Personnalité spa de l’année » pour sa créativité, son humanité et son rayonnement, Isabelle Trombert. Directrice et Fondatrice de l’école AHIMSA, praticienne certifiée, passionnée par le massage et son enseignement, Isabelle pratique une pédagogie intuitive qui permet aux novices d’acquérir un toucher juste et aux masseurs confirmés d’affiner leurs techniques.

 

 

Aldina Duarte-Ramos et Isabelle Trombert © DR

 

 

Les spas lauréats



Dix spas à travers le monde ont ensuite été récompensés et conviés tour à tour à monter sur la scène pour recevoir leur trophée,
dix nouveaux établissements portant à 68 le nombre total de labellisés Spa-A : le Spa Deep Nature du Center Parcs « Domaine des Bois-Franc», le Spa Gemology « Domaine de la Klauss », le Spa Deep Nature « Pierre & Vacances » d’Houlgate, le Résidence Prestige Odalys à La Clusaz, le Spa Deep Nature du Domaine du lac d’Ailette, le Spa Impérial Guerlain de l’hôtel du Palais à Biarritz, Spasiba Deep Nature Bruxelles, le Spa marin Thalasso by Thalgo de Concarneau, le Spa du Royal Monceau by Star Wellness et le Spa Sisley de l’hôtel Christopher à Saint Barthelemy.


La nomination de ce dernier a forcément suscité une vive émotion après le passage d’Irma. Afin de soutenir l’établissement, un appel à don a été lancé par l’association Spa-A qui souhaite que le Christopher se remette au plus vite. Comme quoi si l’homme a besoin de bien-être, la nature elle aussi a besoin qu’on la protège et qu’on en prenne soin.