menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Tourisme durable

Rencontre avec Marc Dumoulin, à l'origine de Solidarissimo

12 Juin 2017 - Actualité / Entretien / Initiatives / Evénement

Solidarissimo est un salon du voyage un peu particulier qui a lieu chaque année à Colmar à la mi-novembre et implanté au sein du Salon International du Tourisme et des Voyages (SITV). Sur place, nous avons pu constater l’ampleur que représentait ce salon unique en France, qui permet aux acteurs du tourisme de niche qu’est le tourisme social et solidaire de s’ouvrir au grand public. Mais comment Solidarissimo est-il né ?

 
TV5MONDE : Marc Dumoulin, pouvez-vous nous expliquer l’origine de Solidarissimo ?
 
 
Marc Dumoulin : Solidarissimo est né de l’association Tourisme Sans Frontières, dont je suis l’un des fondateurs et l’actuel président. Nous sommes une équipe “d’experts”, tous issus du tourisme mais chacun dans un domaine précis, comme le transport ou l’aménagement du territoire. Il s’agit d’une association très souple, sans hiérarchie, où nous agissons tous par passion : l’investissement personnel de chaque membre de l’association est très fort.
 
 
Exposants au Solidarissimo

 

 
Tourisme Sans Frontières s’emploie à participer à des projets de développement touristique durable et social dans des pays du Sud : que le soutien soit matériel, technique ou financier, Tourisme Sans Frontières agit pour créer de nouvelles zones touristiques solidaires et participer au développement local des régions concernées. Solidarissimo fait en réalité partie de nos outils pour agir : c’est un moyen pour nous de faire connaître les projets de nos partenaires, et, plus largement, d’aller à la rencontre des touristes attirés par le tourisme responsable.
 
 
Employés de l'Office de Tourisme de Limbé, au Cameroun
Venues tout droit du Cameroun, des employés de l'Office de tourisme de Limbé

 

 
TV5 : Quels en sont les principaux objectifs ?
 
 
MD : Le but principal est de créer des contacts entre le public et les acteurs. Ces derniers viennent du monde entier et présentent aux touristes français leurs projets touristiques, axés sur le développement local, social et durable. 70% des exposants de Solidarissimo sont des acteurs touristiques venus des quatre coins du globe et les 30% restant sont des associations, ONG et autres structures dédiées au tourisme responsable. La notoriété du salon, comme celle du SITV, étant grandissante, nous rencontrons chaque année plus de personnes, et donc de touristes potentiels. Ceux-ci peuvent préparer directement leur voyage lors du salon, et c’est un beau pas en avant !
 
 
 
Solidarissimo SITV

 

 
TV5 : N’est-ce pas paradoxal de présenter un salon dédié au tourisme solidaire au milieu d’un salon consacré au tourisme plus “classique”, dont l’invitée cette année était la ville de New York ?
 
 
MD : En effet, la réflexion peut être faite. En réalité, Solidarissimo n’existerait pas sans le SITV – du moins, il n’aurait jamais duré dans le temps. Solidarissimo nécessitait un lieu et un public, et le fait d’être venus s’implanter au sein d’un salon préexistant était une formidable opportunité : notre lien avec le SITV est naturel et bénéfique pour les deux côtés, car Solidarissimo représente LA nouveauté, l’innovation du salon, qui est mise en avant chaque année.
 
 
Le tourisme responsable que nous défendons est un tourisme de niche, mais il ne faut pas se voiler la face en pensant qu’il peut exister sans ce qu’offre le tourisme dit “de masse” – une expression que je n’aime pas employer. Pour faire vivre le tourisme solidaire et social, il faut des avions, des aéroports, des hôtels…
 
 
Marc Dumoulin signe une convention de coopération avec la vallée de Tash-Rabat au Kirghizstan
Marc Dumoulin signe une convention de coopération avec la vallée de Tash-Rabat au Kirghizstan

 

 
TV5 : Quels sont vos objectifs pour les prochaines éditions ?
 
 
MD : Je pense que le seuil du nombre d’exposants a atteint son maximum. SITV investit beaucoup dans Solidarissimo, mais je ne pense pas que cela puisse excéder ce qui est fait aujourd’hui : 60 à 70 exposants par édition, cela me semble déjà une très belle réussite ! Nos objectifs ne se fixent donc pas sur la quantité, mais sur la qualité.
 
 
Au fur et à mesure des années, les exposants sont bien plus professionnels dans leur façon de gérer le salon, mettent mieux en avant leurs projets, savent désormais tirer profit au maximum de ces trois jours d’exposition. Solidarissimo est le seul salon dédié au tourisme social et solidaire qui ait tenu sur la durée en Europe : c’est notre partenariat avec le SITV qui permet ce succès, et nous les remercions encore d’avoir accepté de partager cette aventure avec nous.
 
Solidarissimo, 8ème salon du tourisme et de l'économie
 
À lire aussi :