menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Tourisme durable

Qui a droit à des vacances ?

19 Juin 2017 - Actualité / Culture

Qui a droit à des vacances ? Comment vivent les femmes ? Quelles cultures dominent ? De la nourriture pour tous ? Le travail fait-il vivre ? Autant de questions posées et bien d’autres par l’Atlas des Inégalités qui vient de paraître aux éditions Milan. Il offre aux plus jeunes un regard engagé sur le monde qui nous entoure avec nombre cartes, croquis et illustrations pour illustrer un propos vivant et didactique.

 

 

Atlas des Inégalités

 

 
Si les lois sur les congés ne sont pas les mêmes partout, cinq semaines en France contre 20 jours au Japon et 17 en Chine, dans les pays pauvres, très rares sont les personnes ou les familles qui peuvent s’offrir de vraies vacances, et même en Europe, un Européen sur trois ne part jamais en vacances par manque d’argent.
 
Ainsi va le propos de l’Atlas des Inégalités, attirer l’attention des plus jeunes sur un monde où tout le monde n’a pas les mêmes chances ni les mêmes possibilités, et où la carte du monde est souvent en lien avec la carte des désirs et possibilités. Ainsi, si plus de 70% des jouets sont fabriqués en Chine, on sait que les enfants nord-américains restent les plus gâtés du globe. 
Et sur le plan de la culture, les inégalités sont tout aussi criantes, livres, films ou informations viennent principalement des pays du Nord et malheureusement, la tendance à la mondialisation est chaque jour plus forte, avec, d’après l’Unesco, une langue rare qui disparaît tous les 15 jours, des musées qui s’abîment faute de moyens. Et quand un pays est en guerre, les inégalités se creusent encore, avec des difficultés accrues encore pour se faire soigner, se nourrir, aller à l’école…
 
Qui a droit à des vacances ?
  

 

 
Si l’ouvrage rédigé par Stéphanie Ledu et Stéphane Frattini revendique une approche objective la plus factuelle possible, les questions posées interrogent aussi nos sensibilités plus profondes. Ainsi, « c’est quoi être riche ? » pourrait presque être reformulé tant la richesse a de multiples facettes
Certes l’écart entre l’extrême pauvreté et l’extrême richesse s’intensifient chaque jour avec plus d’indécence mais il est d’autres richesses ne serait-ce que de pouvoir aller à l’école, lire un livre, voire tout simplement aimer son travail. 
 
L’ouvrage n’oublie pas non plus d’aborder d’autres inégalités plus diffuses, celles entre les hommes et les femmes qui ne s’embarrassent pas de géographie. Partout dans le monde, les femmes travaillent plus et gagnent moins que les hommes, elles sont aussi souvent victimes de violences familiales, et encore trop peu représentées dans les gouvernements. Un ouvrage salvateur à mettre dans les mains d’un maximum d’enfants et jeunes gens !
 
------------------------------------
L’Atlas des Inégalités, Stéphanie Ledu et Stéphane Frattini, illustrations d’Elodie Balandras et Julien Castanié, Editions Milan, 2017, 48 pages, 16 €.
 
L'Atlas des Inégalités - des vacances ou pas ?