Tourisme durable

Mantis Collection :
"l’humain et la nature ensemble, c’est durable"

10 Décembre 2018 - Découverte / Hébergement / Initiatives / Portrait / Préservation

Créé en 2000 par le Sud-Africain Adrian Gardiner, le groupe hôtelier Mantis réunit une collection d'hôtels boutique dans le monde entier. Des hôtels dont les dénominateurs communs sont défense de l’environnement et développement durable. Rencontre avec Adrian Gardiner et découverte d’un groupe dont les activités vont au-delà de l’hébergement et du voyage sur mesure puisqu’elles sont aussi dédiées à la formation et à la préservation de l’environnement.

 

 

mantis_collection_zambezi_queen
Zambezi Queen © Mantis Collection

 


 

La wildlife africaine, ADN de Mantis Collection

 

"Les terres et la wildlife d’Afrique du Sud, du Botswana et du Zimbabwe sont ancrés dans notre ADN", explique Adrian Gardiner, directeur et fondateur de Mantis Collection.
 

Ce Sud-Africain charismatique et passionné de nature a une philosophie : "l’humain et la nature ensemble, c’est durable", une philosophie issue du comportement de la mante religieuse - Mantis en anglais - connue dans le folklore sud-africain pour accueillir le retour de l’homme à la maison à tout moment du jour ou de la nuit. C’est une ardente passion pour la vie sauvage qui a poussé Adrian Gardiner à se lancer dans le tourisme.

 

 

mantis_collection_kingfisher_lodge
Kingfisher Lodge © Mantis Collection

 


 

Il commence à la fin des années 90 par un projet de réserve : "le Shamwari Private Game Reserve reste l’un des projets dont je suis le plus fier. Nous avons réhabilité toute une zone dont la terre avait été dégradée, abusée dans la région de l’Eastern Cape. On a travaillé dur pour y réintégrer la faune et la flore originelles et ça a marché", explique-t-il.
 

Le succès est tel que la Shamwari Private Game Reserve devient la première réserve privée où l’on peut voir les fameux Big Five - le lion, le léopard, l'éléphant, le rhinocéros noir et le buffle des savanes - de la région de l’Eastern Cape. Il ajoute que la création de cette réserve fut aussi synonyme de création d’emplois : "de 15 personnes au départ, la réserve en emploie aujourd’hui 350".

 

 

mantis_collection_founders_lodge
Piscine de la Founders Lodge © Mantis Collection 

 

 

Une collection d’hébergements sur les sept continents

 

Mais bien que la plupart des projets touristiques et des hôtels-boutiques de Mantis Collection soient situés en Afrique, "le groupe a des hébergements sur les sept continents, aime à préciser Adrian Gardiner, même en Antarctique sous la forme d’eco-escape dans des camps d’igloos".
 

Parmi les autres éléments de la collection : des boutique-hôtels magnifiques tels que le Draycott Hotel à Londres, des Lodges comme la Founders Lodge ou la Kingfisher Lodge, des croisières boutique comme à bord du Zambezi Queen.

 

 

mantis_collection_draycott_hotel_london
Hotel Draycott, Londres © Mantis Collection

 

 

 

En plus de l’esthétique et de la qualité, le choix des projets et des hébergements se fait en fonction de leur durabilité et de leur lien avec la nature, la faune environnante et bien sûr les locaux. Adrian Gardiner précise d’ailleurs que "pour que le tourisme se développe en Afrique, il faut nécessairement qu’il soit durable et passe par la protection de l’environnement".

 

 

mantis_collection_kingfisher_lodge
Kingfisher Lodge © Mantis Collection

 


 

Former au tourisme durable et à la protection de l’environnement

 

Pour mettre en pratique et développer cette règle, le groupe Mantis investit dans l’éducation et la formation : "nous travaillons avec l’université néerlandaise de Stenden qui a ouvert un campus à Port Alfred en Afrique du Sud. C’est la seule institution du pays où l’on peut suivre un diplôme en management d’hôtel et d'hospitalité comprenant un semestre sur la défense de l’environnement et de la faune ainsi que du management de la wildlife", explique Adrian Gardiner.

 

Il s’agit non seulement de sensibiliser à la protection de l’environnement mais aussi de l’inclure dans le tourisme à tous les niveaux. De fait, pour aller de pair avec ses autres activités, Adrian Gardiner a aussi co-fondé avec Sébastien Bazin, PDG du groupe AccorHotels, l’ONG CCFA (Community Conservation Fund Africa) dont le but est de soutenir le travail et les actions d’organismes de renom qui oeuvrent pour la protection de l’environnement tels que la Wilderness Foundation, le Tusk Trust et African Parks.

 

 

mantis_collection_kingfisher_lodge
Chambre 5, Kingfisher Lodge © Mantis Collection

 


 

L’implication du groupe AccorHotels et l’avenir de Mantis

 

Mantis se renforce donc sur son terrain de prédilection, le sud de l'Afrique, mais aussi sur le plan international. En avril dernier, AccorHotels acquérait en effet 50% des parts du groupe Mantis : "pour nous, les bénéfices sont clairs : le partenariat nous permet d’être intégré à une grande plateforme de distribution, d’avoir accès à 100 millions de personnes et à une base de données qui peut nous aider à lever des fonds pour nos projets de protection de l’environnement".
 

Pour AccorHotels, il s’agit de renforcer l’empreinte du groupe en Afrique et de donner une image plus moderne et dynamique du continent. Et pour tous deux, un objectif commun prévaut : poursuivre un développement sur la base de valeurs fortes et un engagement puissant pour la conservation et le développement durable.
 

Ce partenariat laisse donc présager une belle expansion pour le groupe Mantis qui continue à développer des projets en adéquation avec les locaux, la faune, la flore comme sa toute dernière aventure : la création de la réserve uMfolozi Big Five Reserve, sur 6000 hectares de terres appartenant à une communauté Zulu locale dans le KwaZulu Natal : "nous avons un partenaire qui a grandi là-bas. Nous avons travaillé ensemble le projet pour qu’il convienne à la communauté et nous lui apportons emplois et compétences", explique Adrian Gardiner.

 

 

mantis_collection_chef_zulu
Adrian Gardiner et le chef de la tribu Zulu locale

 

 

C’est aussi un lieu qui lui est cher car c’est là que son ami et mentor, le défenseur de l’environnement, Ian Player, commença il y a près de 70 ans son Operation White Rhino visant à sauver l’espèce des rhinocéros blancs. "Pour Mantis, c'est un grand honneur de continuer le travail phénoménal de mon ami", conclut Adrian Gardiner.

 

 

/mantis_collection_founders_lodge
Girafes au Founders Lodge © Mantis Collection

 


 

-------------------------------------------------------- Sur le même thème ---------------------------------------------------------

 

AccorHotels intensifie ses engagements environnementaux


Hilton s’engage sur le front social et environnemental


10 destinations engagées dans le monde


Tourisme et développement durable : un bilan