Tourisme durable

Macao, belle de jour

24 Septembre 2018 - Culture / Découverte / Patrimoine
Brel s’y voyait déjà « gouverneur de tripot, cerclé de femmes languissantes ». Escale de tous les fantasmes, Macao en mer de Chine interroge et fascine. L’ancien comptoir portugais est retourné dans le giron de la grande Chine en 1999. Quelle ville se cache derrière le décor tape-à-l’œil ?
Trente-cinq casinos, des gratte-ciel, un chiffre d’affaires quatre fois supérieur à celui de Las Vegas et des hôtels-casinos à gogo. Cela ne suffit pas à faire de Macao la réplique d'un Las Vegas à la sauce aigre-douce. Alors oui, on y retrouve les répliques des plus grands hôtels : le splendide MGM dont la façade tranche le ciel gris ou le colossal Venitian, fier de ses 4500 machines à sous, de ses trois mille suites et de ses gondoles.
 
 
Macao devenue chinoise en 1999 fait seulement 29 km2 ce qui équivaut à un quart de Paris ©A.Leong
Macao devenue chinoise en 1999 fait seulement 29 km2 ce qui équivaut à un quart de Paris ©A.Leong
 
 
Toutefois, à l'abri de ces mastodontes, subsistent temples bouddhistes et façades baroques, jardins zen et marchés à ciel ouvert. De toutes parts, le mélange des cultures réjouit l’œil. Une flopée de climatisations agrippée à des façades défraîchies confirment ma première impression. Il fait très chaud, très humide et par ici la clim est bien la meilleure amie de l'homme. 
 
 

Macao, l’entre deux mondes

 
De l'emblématique église Saint-Paul, il ne reste que la façade baroque postée au sommet d'un escalier monumental et seule rescapée d'un incendie en 1835, mais un œil avisé verra dans les détails en pierre des ornements typiquement chinois, beaux exemples du métissage sino-portugais. Les maisons vertes et blanches habitées par les fonctionnaires portugais sont devenues des musées et le quartier Saint-Lazare abrite des bijoux d’architecture coloniale.

 
 
Macao se laisse découvrir à pied au gré des ruelles animées aux bâtiments d'époque ©A.Leong
Macao se laisse découvrir à pied au gré des ruelles animées aux bâtiments d'époque ©A.Leong
 
 
Dans sa pâle enveloppe jaune, l’église Saint-Laurent a elle aussi vu défiler les Portugais : c’est sur son parvis qu’ils se retrouvaient pour faire leurs adieux. En contrebas de la colline de Barra, le vénérable temple A-Ma accueille dans ses multiples pavillons les flots des dévôts déversés par les cars. Il aurait donné son nom à Macao, A-Ma-Gau signifiant en chinois Baie d'A-Ma et A-Ma étant la déesse de la mer. Le pot à eau vibre sous les prières, les pétards éclatent pour chasser les mauvais esprits, bâtons et spirales d’encens embaument l’espace. Un encens pour le ciel, un pour la terre et un pour l’humanité. Instant de recueillement.
 
 
35 casinos, des gratte ciels et un chiffre d'affaires supérieur à Las Vegas ©A.Leong
35 casinos, des gratte ciels et un chiffre d'affaires supérieur à Las Vegas ©A.Leong
 

Côté jardin

 
Changement d'ambiance. J'entre dans le jardin traditionnel Lou Lim Leoc. Des lotus se prélassent dans une mare, des anciens froncent les sourcils en se penchant sur leur échiquier, des dames, à l’ombre d’un sol pleureur, somnolent sur des bancs rouge vif. En toile de fond, les tours de verre grattent le ciel. Par le pont de l’Amitié, je rejoins Taipa, le « quartier du terrain gagné sur la mer ». Vastes demeures coloniales et petites maisons chinoises s’y alignent en rang d’oignon.

 
 
Le marché couvert Travessa de Soriano, dans la quartier de Soriano ©A.Leong
Le marché couvert Travessa de Soriano, dans la quartier de Soriano ©A.Leong
 
 
Plus loin, l’île de Coloane offre un bon bol d’air frais mais il y aurait à redire à propos de sa plage, Hac-Sa, baignée par les eaux sombres et boueuses de la baie. Mieux vaut faire un tour sur les collines avoisinantes emmitouflées de verdure, d’où se détachent les élégantes silhouettes de temples chinois. Loin de la frénésie des casinos, les journées s’étirent lentement. Bem-vindo à Macao !
 
 
Plus d'infos :
 
 
 
 
--------------------------------------------------------------- À lire aussi ----------------------------------------------------------------