Tourisme durable

La vie des bêtes en Tanzanie

10 Janvier 2019 - Biodiversité / Culture / Découverte

Pour certains, le cratère du Ngorongoro est considéré comme la huitième merveille du monde. Tout autour c'est le défilé des animaux de la grande faune africaine : girafes, éléphants, zèbres, lions...ce safari en terre massaï est placé sous les meilleurs auspices.

 

tanzanie_bete_4x4
Safari en 4X4 pour approcher les animaux au plus près ©Grégory Rohart

 

 

Village de Karuta, dernier plein d'essence avant de s'aventurer sur la piste du Ngorongoro. Le 4x4 s'est hissé sur les flancs du volcan pour finalement atteindre le bord du cratère, perché à 2200 mètres où quelques nuages s'accrochent aux cimes des arbres de la forêt d'altitude. Ce que l'on voit alors sous nos pieds, au creux du volcan, laisse béat : 600 mètres en contrebas s'étire une plaine verdoyante, circonscrite évidemment aux parois de la caldeira mais tellement vaste que les limites s'estompent. C'est comme une immense piste de cirque que l'on contemplerait du haut du chapiteau.

 

 

tanzanie_bete_zebre
Dans le cratère du Ngorongoro paissent tranquillement les zèbres ©Grégory Rohart

 

 

Sur fond de vert et de jaune se détachent les silhouettes de milliers d'animaux, troupeaux de gnous, de zèbres, et de buffles qui paissent. Très loin, on aperçoit un rhinocéros noir et son petit. C'est un privilège si l'on considère qu'il n'y en a plus que 4000 en Afrique. Un éléphant joue à cache-cache entre les arbres d'une forêt luxuriante.

 

 

 

 

tanzanie_bete_ranger
Ranger du parc armé pour lutter contre les braconniers ©Grégory Rohart

 

 

Plus tôt, on avait pu voir le legs de l'un de ses congénères : deux défenses émergeant d'une flaque boueuse. Le ranger armé de sa Kalachnikov a expliqué que le pachyderme était mort là de vieillesse sans se montrer très convaincant. Une nouvelle méthode d'élimination des éléphants mise en pratique récemment sur l'aire protégée du Ngorongoro consiste à les piéger avec une citrouille empoisonnée, ce qui présente l'avantage de ne plus tenir à l'écart d'une activité lucrative les tireurs maladroits qui font ça à l'ancienne avec un fusil. Dans un marais, des hippopotames barbotent en ne laissant pointer à la surface de l'eau que leur formidable mufle, leurs petits yeux ronds et leurs oreilles mignonnettes.

 

 

tanzanie_bete_massai
Les Massaï voient leurs terres se réduire dangereusement ©Grégory Rohart

 

 


Sur la terre des Massaï

 

En redescendant dans la savane alors que le soleil se fait déjà la malle, deux jeunes Massaï revêtus de hardes noires et leurs visages enduits d'une pâte blanche. Plus ou moins fraîchement circoncis (les filles sont excisées), ils ont été chassés du village. Pour quelques semaines ou quelques mois, ils doivent vivre en pleine nature, le temps d'apprendre à se dépouiller des sentiments d'égoïsme et de fierté, avec l'obligation cependant de retourner au village pour participer à des cérémonies. À l'issue de la période, ils accèdent au rang de jeune guerrier. Ils sont prêts alors à mettre au service de la tribu leur nouvelle sagesse.

 

 

tanzanie_bete_envol
Envol de Tantales Ibis ©Grégory Rohart

 

 

 

-----------------------------------------------------------À lire aussi----------------------------------------------------------------------