menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Tourisme durable

La certification LEED pour des bâtiments plus écologiques

17 Avril 2017 - Actualité / Hébergement / Labels
Nous évoquions il y a peu les engagements en matière de tourisme durable de l’hôtel espagnol Empùries, et sa récente certification Or auprès du programme LEED. Créé en 1998 aux Etats-Unis par le US Green Building Council, le Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) se définit comme un système de standardisation des bâtiments à haute qualité environnementale et est aujourd’hui adopté à l’échelle internationale. Zoom sur cette certification encore peu connue dans le monde du tourisme, du moins en Europe.


Un programme voué à devenir une référence

 

S’adressant aux professionnels comme aux particuliers, aux nouveaux bâtiments comme aux plus anciens, la certification LEED évalue les projets selon plusieurs secteurs-clés : efficacité énergétique, gestion de l’eau, aménagement des sites, choix des matériaux ou encore innovation et design, tout est passé au crible afin d’assurer la construction ou la réhabilitation d’un bâtiment à l’impact neutre, voire positif, sur l’environnement. Les étapes de chaque projet permettent d’obtenir un certain nombre de points, lesquels sont ensuite comptabilisés pour donner lieu à quatre niveaux de certification : certifié, argent, or et platine.
 
 
 
Hillsboro Civic Center LEED Gold plaque

 

 

Des plaques, portant le niveau de certification, sont apposées sur les bâtiments bénéficiaires

 

Depuis quinze ans, le programme LEED tente de s’imposer à la fois comme une marque et comme une norme de comparaison à l’échelle mondiale, pour toute construction ou projet immobilier qualifié de “durable”. Affichant clairement ses valeurs éthiques, la certification LEED veut combattre le greenwashing en proposant un programme crédible, complet et intègre, grâce auquel l’immobilier de demain sera réellement plus “vert”. Gagnant chaque année du terrain, quite à s’adapter au système des différents pays, elle équivaut en France au programme HQE (Haute Qualité Environnementale) qui prédomine actuellement dans nos constructions écologiques. Toutefois, celui-ci s’avère souvent plus cher et plus long à mettre en place… Face au système anglo-saxon, qui s’installe chez nous via des sociétés de conseil et autres bureaux d’études, nul ne peut prédire qui, de LEED ou de HQE, remportera les suffrages !
 
 
Une place au soleil… dans l’industrie touristique ?
 
 
S’il existe pléthore de labels attestant de l’engagement écologique et durable des structures touristiques, la certification LEED diffère en ce sens qu’elle ne concerne que la partie immobilière. Attester de l’écoconstruction d’un bâtiment, voilà donc ce qu’assure une certification LEED, contrairement aux labels exclusivement liés au tourisme, qui jugent également l’engagement du prestataire, son accueil, son lien avec l’économie locale, etc. En cela, le programme LEED n’est encore que peu appliqué au milieu touristique et ne concerne à l’heure actuelle que des hôtels. A Montréal, au Québec, l’hôtel Holiday Inn St-Hyacinthe du groupe Robin a été le premier certifié du pays en 2011, tandis qu’aux Etats-Unis, le nombre d’hôtels certifiés ne cesse d’augmenter.
 
 
Saint Martí d'Empùries

 

L’hôtel espagnol Empùries est le premier en Europe à avoir reçu la certification Or du programme LEED

 

Quant à l’Europe, elle n’a pour le moment pas réellement cédé aux sirènes du système d’écoconstruction américain. L’hôtel espagnol Empùries, situé au nord de Barcelone, a récemment obtenu le niveau Or de la certification LEED, ce qui est une première sur notre vieux continent. Combattre l’érosion, améliorer la qualité des eaux, favoriser la biodiversité… autant d’initiatives concrètes qui ont permis à cet hôtel d’obtenir le label, signe de son engagement écologique.  Cet établissement fraîchement certifié fait donc partie des rares fers de lance dans le développement de la certification LEED lié au domaine touristique en Europe. Les prochaines années nous diront si les prestataires touristiques européens ont vu dans ce programme une nouvelle manière, efficace et authentique, d’afficher leur engagement.
 
 
 
A lire aussi :