menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Tourisme durable

Edimbourg et ses alentours

09 Août 2017 - Culture / Découverte

Riche d’une Histoire longtemps liée à la nôtre, Edimbourg est une capitale discrète et pourtant « exotique », à la fois préservée et festive, mais également… peuplée de fantômes ! Tous parfaitement intégrés à la population locale, Ecosse oblige. Quant aux environs, ils sont somptueux.

 

 

 

Ecosse - Edimbourg et ses alentours

 

 

 

Edimbourg est dominée par un puissant château-fort, resté authentique, symbole d’une Histoire forte et de ces grandes reines dont le sort fut intimement lié à celui de la France. C’est là toute l’histoire de « Braveheart » lorsque nos deux pays étaient alliés contre l’Angleterre. Et ils le furent longtemps ! Ce que nous rappelle l’incontournable Musée National d’Ecosse, plutôt moderne, lui, si l’on s’en tient au nombre d’animations interactives conçues pour petits et grands qui le peuplent.
 
 
Puis retour vers le passé tout au long du « Royal Mile », ce mile (1,6 km environ) du centre d’Edimbourg où s’alignent les plus vieilles bâtisses de la ville et… autant de pubs où déguster des bières locales pour accompagner le fameux haggi, la panse de brebis farcie, ce plat national fort en arômes et en épices. Mais là comme souvent : oser, c’est être récompensé !
 
 
 
 
L'impressionnant château fort d'Edimbourg

L'impressionnant château fort d'Edimbourg

 

 

 

Culture pub (prononcer "peub")

 

 

Des pubs où il fait bon s’attarder le soir pour savourer cette ambiance anglo-saxonne si particulière (ne surtout pas dire « anglaise ») : lieux sans âge au décor chaleureux, chopes écumantes, joyeux brouhaha, rires et musique folk… jusqu’à la clôture officielle.
 
 
Si les stars de la musique folk se produisent souvent au Royal Oak, le Whistlebinkies accueille pour sa part des groupes plus rock. Mais tant qu’à se lancer dans une tournée des grands ducs, ne pas négliger le Sandy Bell’s, ni le Hebrides Bar et le Biddy Mulligan’s...
 
 
Poursuivant au-delà du fameux « Royal Mile », on se retrouvera sur Leith Walk, vestige de l’Edimbourg moyenâgeux et populaire où les pubs et boutiques décalées sont aujourd’hui installés. Le quartier vraiment « tendance » étant plutôt Stockbridge, patchwork de magasins d’antiquités haut de gamme et de boutiques de fringues impossibles à porter mais « so british ! ».
 
 
Et puis des épiceries fines, du design branché, des « petits restaurants » excellents, des salons de thé et des salles de spectacle underground sans oublier, "of course", les traditionnels « magasins de charité » où les amateurs de puces trouveront leur bonheur. Rendu là, en suivant la promenade qui longe la rivière « Water of Leith », on aboutit au magnifique pont de Dean d’où l’on découvre une vue panoramique superbe.
 
 
 
 
Vue sur le Royal Mile à Edimbourg Ecosse
Vue sur le Royal Mile à Edimbourg Ecosse

 

  
 
Fantôme & Cie
 
 
 
 
Et puis donc il y a les… fantômes ! Ils ont ici donné naissance à une attraction unique au monde : les « ghost tours » ou « tours hantés » de la ville, sachant que l’Ecosse représente pour nos amis désincarnés une sorte de capitale mondiale. Leur existence y est d’ailleurs très officiellement reconnue ; au point que certains d’entre eux sont ici tenus pour de véritables notables, tout ce qu’il y a de fréquentable.
 
 
Attention pourtant : tous les « ghost tours » ne se valent pas et l’on peut même, pour certains d’entre eux, parler de vrais « pièges à touristes ». Le contraire même de ce que propose le « Mary Kings Close », véritable institution locale, élue « première chose à faire à Edimbourg » par une majorité d’internautes. Il faut dire que les guides qui vous accompagnent dans cette virée un peu particulière sont autant de passionnés possédant un art achevé de raconter les histoires avec une certaine voix, en marquant certains silences et en jetant par moment des regards en coin tout à fait convaincants…
 
 
 
 
La somptueuse campagne écossaise

La somptueuse campagne écossaise

 

  
 
Mais l’un des grands avantages d’une virée en Ecosse, pays guère plus grand qu’une région française, est que l’on accède à ses nombreux trésors au moyen de simples excursions, effectuées pour la plupart en transport en commun. Commençons par les amateurs de Whisky, lesquels fileront aussi sec que leur boisson favorite, en train de banlieue, dans le Pertshire, du côté de Dunkeld. Les y attendent : forêts légendaires, anciennes distilleries idylliques et petits villages charmants.
 
 
Vous êtes plutôt golf ?
Ce sport est justement né à Saint Andrews où s’étend le plus vieux green du monde (600 ans et même pas snob !) ; villages de pêcheurs et plages désertes en prime, à 1h de voiture d’Edimbourg.
 
Mais si l’Histoire est votre dada, le circuit « Marie Stuart, Queen of Scots’ » vous fera découvrir les plus beaux châteaux du pays (fantômes labellisés garantis !).
 
Ou bien, ce sont les légendes qui vous enchantent. Laquelle est plus célèbre que « le monstre du Loch Ness » ?... Lors d’une croisière à bord du Royal Scot, vous pourrez tenter votre chance d’apercevoir Nessy et serez initié en chemin aux célèbres « tartans et clans » (excursion accessible en train).
 
Et si, enfin, ce sont plutôt les grandes énigmes historico-ésotériques qui vous titillent, vous ne sauriez manquer la visite de la chapelle Rosslyn ; celle du Da Vinci Code, sise juste à côté du bien-nommé village de Temple, ancien siège des templiers…
 
Nul doute que ces virées apéritives vous donneront envie de louer une voiture et de revenir par ici vous perdre dans les landes rêveuses…
 
 
 
 
Edimbourg et ses alentours