Tourisme durable

Douce France, les côtes ont la cote !

03 Novembre 2017 - Actualité / Culture / Découverte / Patrimoine

Partir en toute saison visiter la France et satisfaire les envies et les désirs de chacun tout en pratiquant un tourisme éthique et responsable, c’est possible. Sur les côtes françaises, les atouts ne manquent pas pour développer un tourisme plus respectueux de la nature et des hommes. Petit tour d’horizon des côtes les plus belles de France et des initiatives qui les magnifient. 

 
 
 
La Cancalaise ©Renan Gladu
La Cancalaise ©Renan Gladu

 

 
 

La côte Basque, entre terre et mer 

 
 
Des sites naturels exceptionnels, un art de vivre authentique et une gastronomie gourmande, voilà déjà de bonnes raisons de vous rendre au Pays basque…
 
• Vous êtes attirés par Biarritz mais vous n’êtes pas un grand surfeur, découvrez la côte Basque à bord d’un kayak de mer. Idéale en famille, cette activité attire de plus en plus de voyageurs. Osez l’aventure avec l’équipe de Takamaka.
 
• Comment se protéger du soleil sans polluer l’écosystème marin ? Découvrez les Laboratoires Biarritz qui s’engagent à préserver les océans en disant stop aux crèmes solaires néfastes. Leur gamme de cosmétiques bio est basée sur le principe actif d’une algue qui s’échoue sur la côte Basque. Enfin, à Biarritz, la plage du Port Vieux est la première du littoral Aquitain à être labellisée « plage sans tabac ».
 
 
 
©La Falaise aux Vautours

La Falaise aux Vautours

 

 
 
• Pour une petite pause gourmande : découvrez les secrets du gâteau Basque au musée consacré à Sare, à deux pas de Biarritz. Vous pourrez mettre la main à la pâte et repartir avec la recette. Piments d’Espelette, Ossau-Iraty  ou encore Jambon de Bayonne, les bons produits du terroir ne manquent pas.
 
• Pour des excursions axées sur la nature et l’écotourisme, rendez-vous au cœur des Pyrénées béarnaises, dans la vallée d’Ossau. À la Falaise aux Vautours, venez en famille en apprendre d’avantage sur les vautours de la réserve naturelle d’Ossau. Vous pourrez même les observer en direct grâce aux caméras installées près de leurs nids.
 
 
 

La côte d’Azur, à la recherche d’une autre riviera

 
 
 
Lorsque Matisse découvre la Côte d’Azur, c’est une révélation : « Quand j’ai compris que chaque matin, je reverrai cette lumière, je ne pouvais croire à mon bonheur. »
 
Cette partie du littoral méditerranéen attire toujours autant de voyageurs pour ses beautés immuables. Loin des plages bondées et de l’urbanisation excessive, depuis quelques années déjà, la côte d’Azur se met au vert !
 
 
 
 
Le Moulin du Bonheur à Porquerolles ©OT Porquerolles

Moulin du Bonheur à Porquerolles ©OT Porquerolles

 

 
 
•  Pourquoi ne pas partir visiter un des parcs nationaux les plus sauvages de France, celui de Port-Cros. Premier parc marin d’Europe, il regroupe les îles de Port-Cros et Porquerolles, des merveilles de nature protégées de tout grand projet immobilier. Cet été, de nombreuses visites ont lieu dans le cadre des balades de la marque « Esprit parc national, Port-Cros ». Des guides passionnés vous emmènent à pied ou à vélo découvrir les secrets des forts, des moulins, de la botanique et des oiseaux sur les sentiers de ces joyaux méditerranéens.
 
• Pour vous aider à choisir la bonne plage sur la Côte d’Azur, suivez le label Pavillon Bleu, un programme de la Fondation pour l’éducation à l’environnement en Europe. Cette distinction reconnaît les bonnes gestions de l’environnement, des déchets et de l’eau sur les plages et les ports de France ainsi que les efforts menés en matière de sensibilisation à l’environnement du public.
 
• Si vous préférez partir en balade, à quelques kilomètres du Lavandou, découvrez le sentier du Fenouillet de Cavalaire-sur-Mer. Préparez votre itinéraire sur le site d’ecoBalade et grâce à leur application gratuite, devenez incollables sur la faune et la flore locales !
 
• Dans le département du Var, une nouvelle forme de tourisme au service du développement durable maritime a vu le jour il y a déjà quelques années : le pescatourisme. L’idée est d’embarquer à bord d’un bateau de pêche pour découvrir les pratiques d’une profession ancestrale. Pour diversifier davantage leur activité, certains pêcheurs proposent même un repas de dégustation de poisson tout fraîchement pêché. Réservé aux lèves-tôt et aux gourmands. Renseignez-vous auprès des offices de tourisme du département.
 
 
 

 La côte Bleue, un monde de cabanons

 
 
 
• Cette partie du littoral, située à l’ouest de Marseille, est plus sauvage et moins fréquentée que les fameuses calanques du Parc National voisin. Rien de mieux que d’emprunter la ligne de train pittoresque qui permet de longer la côte de Marseille à Miramas : le train de la Côte Bleue. 7 gares, 8 haltes, 2 ponts et 18 viaducs. Ne manquez pas la calanque de Niolon !
 
• Faites également escale dans la commune du Rove réputée pour son fromage frais rare, issu d’une variété de chèvres à longues cornes. La recette de la brousse du Rove est répertoriée depuis au moins six siècles.
 
• Pour ceux qui cherchent une plage pas comme les autres, rendez-vous à Port-Saint-Louis. Une route d’accès au milieu des roseaux, d’aigrette, hérons et flamands roses vous mène sur la longue plage Napoléon. Profitez-en pour aller au marché de Port-Saint-Louis goûter aux spécialités de moules de Carteau !
 
 
 
Paysage de la Côte Bleue à Niolon ©tourismepaca.fr

Paysage de la Côte Bleue à Niolon ©tourismepaca.fr

 

 
 

D’Amour ou d’Emeraude, les côtes bretonnes sont belles d’initiatives !

 
 
 
La Bretagne, notre coup de cœur en matière de tourisme durable ! On ne peut que se réjouir de l’engagement de toute la région pour valoriser les atouts de son territoire.
 
• Explorez les sites magnifiques de la pointe du Grouin ou du Cap Fréhel le long des voies vertes, ces sentiers de randonnées balisés et adaptés à tous les publics. Destination de prédilection pour le vélo, la région compte 8 grands itinéraires de véloroutes et de voies vertes sur plus de 1 700 km. Plus d’infos : https://velo.tourismebretagne.com/
 
 
 
Le Cap Fréhel à vélo en Bretagne ©Pierre Torset

Le Cap Fréhel à vélo en Bretagne ©Pierre Torset

 

 
 
• Sur la côte d’Amour, rencontrez un « greeter » pour visiter La Baule autrement. C’est le meilleur moyen de s’immerger dans la vie locale, accompagné bénévolement par des habitants qui vous accueillent comme des amis !
 
• Découvrez une destination insolite qui s’engage pour tous les voyageurs : Binic. Cet ancien port de pêche à la coquille Saint-Jacques a été récompensé en 2013 pour son accessibilité aux personnes en situation de handicap par le concours EDEN au titre de « Tourisme et Accessibilité ». Cela signifie que la petite ville regroupe de nombreux commerçants, hôtels, gîtes, restaurants, piscines, campings tous sensibilisés et adaptés à la démarche. Plus d’infos : http://binicpourtous.jimdo.com