menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Destination du mois
Venise
la Sérénissime

Ah Venise ! La simple évocation de son nom suffit à nous transporter. Ville romantique par excellence, ces canaux, ses gondoles et ses ruelles au charme si typique enchantent les visiteurs depuis des siècles et nous transportent comme nul autre endroit. Car Venise n’est pas qu’une ville musée, c’est aussi une atmosphère unique au monde. Suivez-nous à la découverte de ses principales attractions.

 

La mythique Place Saint-Marc

 

L’arrivée à Venise est une aventure en soi. A bord d’un Vaporetto, vous voilà à naviguer dans la lagune, et à l’arrivée de l’embarcadère de la Place Saint-Marc, on se laisse envahir par la magie des lieux. Véritable cœur de la ville et lieu de convergence des visiteurs, elle vaut surtout par la splendeur des monuments qui l’entourent, dont les plus remarquables sont le Campanile, la basilique Saint-Marc et le Palais des Doges.

 

Place saint Marc - Venise

Place Saint Marc © Benoit Cappronnier

 

 

La Basilique Saint-Marc est le joyau de Venise. Elle fut construite au IXe siècle pour abriter les reliques de Saint Marc, dérobées à Alexandrie par deux marchands vénitiens qui les rapportèrent à Venise, cachées sous des morceaux de lard pour prévenir d’éventuelles fouilles des musulmans ! Au fil des siècles, l’édifice s’est enrichi pour devenir l’un des plus beaux mélanges de styles au monde (gothique, islamique, Renaissance, byzantin…).  Vous admirerez la beauté de ses mosaïques sur fond d’or, qui ont valu à l’église le surnom de basilique d’Or. Les artisans ont ainsi couvert une surface de plus de 4240 m2 !

Dominant la place, le Campanile est une tour de brique depuis laquelle vous aurez une vue imprenable sur Venise. Sa première construction datant du IXe siècle, il fut le premier monument de la place mais en 1902, il s’écroulât sur lui-même, ne faisant heureusement qu’une seule victime : le chat du gardien ! Il fut reconstruit à l’identique, mais consolidé fort heureusement.

Le Palais des Doges, quant à lui est un chef d’œuvre du gothique vénitien et de l’art byzantin. Il fut la résidence officielle des doges de Venise et le siège des pouvoirs : législatif, exécutif et judiciaire. En façade, vous trouverez d’ailleurs une bouche de lion,  boîte aux lettres sculptée, qui servait pour recevoir les dénonciations ! Et pour l’anecdote, Casanova y fut même emprisonné. C’est surtout aujourd’hui un musée magnifique avec ses salles somptueusement décorées par les plus grands peintres de l’époque, en particulier Véronèse et Le Tiepolo, dont les œuvres habillent murs et plafonds des différentes salles.

 

Le paradis des amateurs de musées

 

Les façades colorées de Burano - Venise

Les façades colorées de Burano © Benoit Cappronnier

 

 

Les amateurs de peinture ne manqueront pas de se rendre au Musée dell’Accademia, qui regroupe la plus importante collection de peintures vénitiennes datant du XIVe au XVIIIe siècle, avec des œuvres de Bellini, Giorgione ou encore Carpaccio, puis de visiter la Scuola Grande di San Rocco, véritable chapelle Sixtine du Tintoret.

Et  les amateurs d’art contemporain ne sont pas en reste. Le musée Peggy Guggenheim tout d’abord regroupe la collection d’œuvres de Peggy Guggenheim, une des plus belles collections d’art moderne d’Europe. Duchamp, Picasso, Dali, Pollock ou encore Ernst s’y côtoient. Et l’homme d’affaires français François Pinault a choisi Venise pour exposer au Palais Grassi sa collection d’art, faute d’avoir pu l’installer à Paris sur l’île Seguin. La collection est constituée des œuvres d’artistes contemporains de renom tels que Rothko, Koons, Hirst, Murakami ou encore Warhol. En 2007, un second lieu y a été adjoint : la pointe des douanes, un bâtiment du XVe siècle réhabilité par le fameux architecte japonais Tadao Ando qui abrite d’autres œuvres issues des collections Pinault.

 

Les autres visites à ne pas manquer

 

Venise, ville de canaux, dispose par ailleurs de plusieurs ponts remarquables, parmi lesquels le Pont du Rialto, unique pont enjambant le grand canal et dont la forme en accent circonflexe est un des symboles de Venise, ou encore le fameux Pont des soupirs, qui relie le palais ducal à la prison, dont le nom vient des plaintes des prisonniers qui le franchissaient. La légende veut que les amoureux romantiques viennent sous le pont en gondole au coucher du soleil lorsque les cloches du Campanile retentissent pour s’embrasser et se garantir un amour éternel ! Quelle belle preuve d’amour !

Vous pouvez aussi vous rendre d’île en île en bateau, la lagune comptant pas moins de 80 îles. Toutes ne sont pas intéressantes mais certaines valent le détour. Murano est mondialement réputée pour ses souffleurs de verre mais est aussi célèbre pour ses jardins et palais. Burano, l’île de la dentelle, est un vrai joyau multicolore avec ses  maisons aux couleurs chatoyantes. Et juste en face de la place Saint-Marc, l’île de San Giorgio Maggiore abrite une magnifique église du XVIe siècle du haut de laquelle vous profiterez d’une vue imprenable sur la place Saint-Marc et la Palais des Doges.

 

Enfin, une visite à Venise ne peut être complète sans une promenade en gondole, perdu dans l’enchevêtrement de canaux. Romantisme assuré, pour peu que l’on s’éloigne du flot de touristes !

Venise regorge de tant de merveilles qu’elle saura étonner les visiteurs à chacune de leur visite. Mais fuyez autant que possible les mois de forte affluence et préférez le printemps ou l’automne, même si Venise ne désemplit vraiment jamais. Et sachez jongler avec les horaires afin d’éviter les hordes de touristes. N’hésitez pas à vous perdre dans ses rues pour ressentir tout le charme et l’atmosphère de la Sérénissime ! Et ne cherchez pas à trop en voir. Les journées de marche sont souvent longues et les visites trop passionnantes pour les bâcler. Une seule visite n’est pas suffisante pour voir tous les trésors de Venise.

Gardez en tête que vous reviendrez forcément un jour !

 

POUR VOS PAPILLES

Après votre harassante journée de visites, détendez-vous au Harry’s Bar, tout près de la Place Saint-Marc.

Ce bar qui fut fréquenté par Hemingway est le lieu de création de la boisson emblématique de Venise : le Bellini, cocktail à base de Prosecco et de purée de pêches blanches, idéal après une journée à arpenter la Sérénissime !

Canaux - venise

 

Benoit Cappronnier

 

 

A venir... RSS

Le mois prochain
Le Japon pour Hanami