Destination du mois
La mythique route nationale 7 de
Madagascar


Madagascar est une destination qui a fait rêver des générations de voyageurs. Cette véritable île-continent offre une multitude de paysages époustouflants, une nature unique au monde, entre baobabs géants, lémuriens et caméléons multicolores, ainsi qu’un peuple fascinant, à mi-chemin entre Afrique et Asie. Pour la découvrir, la route nationale 7, une des rares entièrement bitumée du pays, est l’itinéraire idéal, partant de la capitale Antananarivo jusqu’à la côte sud du pays. En fonction de votre budget, ce voyage s’effectue avec sa propre voiture et un chauffeur ou en empruntant les taxi-brousses, mode de transport le plus populaire de l’île ou les belles rencontres avec les locaux vous feront oublier l’inconfort !

 

A la découverte des Hautes-Terres

 

Cultures en terrasses - Madagascar

Cultures en terrasses © Benoît Cappronnier

Premier arrêt à Antsirabe, ville réputée pour ses eaux thermales et ses posy-posy, pousse-pousse tirés par des porteurs pieds nus. C’est la terre des Merinas, peuple des Hautes-Terres aux traits très asiatiques. Les cultures en terrasse ne seront d’ailleurs pas sans vous évoquer l’Asie. Non loin, une visite s’impose au Lac Trivita, au beau bleu profond et dont le contour évoque la forme de Madagascar.

 

A 100 km au sud, Ambositra est la terre des Zafimaniry, peuple de sculpteurs sur bois dont vous pourrez découvrir l’artisanat en palissandre dans les villages environnants. Ce sont à eux que l’on doit les chaises en palissandre que l’on voit partout à Madagascar. Le samedi s’y tient un grand marché coloré à ne pas manquer.

Immersion dans la faune malgache

En continuant vers le sud, le parc national de Ranomafana vous permettra de découvrir plusieurs espèces animales et végétales rares,  lémuriens, caméléons et orchidées, dans une forêt sempervirente (toujours verte) humide. Plusieurs circuits permettent de découvrir, de jour comme de nuit, sa biodiversité importante, de nouvelles espèces y étant régulièrement découvertes. Vous pourrez aussi vous relaxer dans des thermes après une journée à arpenter la forêt.

 

Baobabs et Lémurien - Madagascar
Baobabs et Lémurien © Benoît Cappronnier

 

La seule ligne de chemin de fer malgache

Prochaine étape, Fianarantsoa, deuxième ville du pays, est réputée pour ses vignobles et ses plantations de thé. De là, vous pourrez prendre la seule liaison ferroviaire encore en activité dans le pays, la ligne Fianarantsoa-Manakara. Le voyage, dans ce train conçu à l’époque coloniale et traversant des paysages magnifique de forêts et de rizières, est une aventure en soi. Durant les 10 heures de trajet, vous côtoierez toute la foisonnante vie locale.

 

L’Andringitra et l’Isalo

 

Parc national de l'Andrigitra - Madagascar

Parc national de l'Andrigitra © Benoît Cappronnier

Plus vers le sud, le parc national de l’Andringitra abrite de magnifiques paysages granitiques parsemés de villages et sillonnés de sentiers de randonnées offrant des panoramas extraordinaires. Il abrite le point culminant de Madagascar, le Pic Bobby, qui du haut de ses 2658m domine l’île. L’excursion jusqu’au sommet traverse de splendides paysages montagneux et offre un nouvel aperçu de la faune et de la flore.

Le parc national de l’Isalo, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, est, quant à lui un gigantesque massif de grès érodé de 180km de long sur 25 km de large dont la pierre est souvent teintée d’ocre ou de vert par la présence de lichens. Le massif est fendu de plusieurs canyons verdoyants abritant une vie exubérante, ainsi que des cascades et bassins naturels. L’occasion d’observer les nombreux lémuriens qui y vivent et les pieds d’éléphant, plante endémique du parc dont le tronc bombé évoque un baobab miniature.

 

Far West malgache

Quelques kilomètres plus loin Ilakaka abrite de nombreuses mines de saphir à ciel ouvert où les ouvriers travaillent dans des conditions archaïques. Depuis la découverte des premières pierres en 1998, la fièvre s’est emparée du lieu et la ville a poussé plus vite qu’un champignon. Les malgaches accourent ici par milliers pour tenter de trouver la pierre qui les rendra riches. Alcool, prostitution et jeu rythment la vie locale. Une vraie ambiance de Far West !

Au bout de la route, la mer !

 

Terminus du voyage, Tuléar présente peu d’intérêt mais à quelques kilomètres au nord, Ifaty séduira les voyageurs qui voudront laver dans la mer la poussière accumulée sur la route.De nombreuses possibilités d’hébergement sont offertes et la plage donne l’occasion de rencontrer les habitants, qui pêchent au bord de l’eau ou ramassent des coquillages. Il est possible de pratiquer ici la plongée sous-marine et au mois d’août, les plus chanceux pourront apercevoir les baleines à bosse venues mettre bas dans le canal du Mozambique.

 

Par la variété de ses paysages, la richesse de sa faune et sa flore et la gentillesse de ses habitants, Madagascar saura toucher au cœur le plus aguerri des voyageurs. Et un trajet le long de la route nationale 7 ne sera sans aucun doute qu’un prélude à de futurs voyages à la découverte des autres merveilles de l’île-continent.

 

 RN7 - Madagascar

RN7 © Benoît Cappronnier

 

Benoït Cappronnier

A venir... RSS

Le mois prochain
La Floride
cap vers le Sud