menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Destination du mois
L'île de Ré
Entre terre et mer
Quatrième plus grande île française, l’île de Ré dévoile à ceux qui la découvrent ses paysages marins et ruraux, ses villages typiques pleins de charme, ses marais salants, ses dunes, ses plages, son passé, le tout dans un environnement préservé. Et le Gulf Stream lui confère un climat idéal apprécié des visiteurs, ni trop chaud l’été, ni trop froid l’hiver. Partons ensemble à la découverte de “Ré la blanche”.
 
 
 

Un peu d’histoire rhétaise
 

 
Les premières traces humaines sur l'île de Ré remonteraient à la préhistoire. L’île connaît un début de prospérité durant la période gallo-romaine mais le début de l’exploitation de ses terres et des marais salants remonte au Moyen Âge où l’île se peuple progressivement.
 
 
À la fin du Moyen Âge, l’île devient une plaque tournante européenne du sel et du vin, ces deux productions créant une société originale mêlant caractéristiques rurales et maritimes. L’apogée de l’île est atteinte au milieu du XIXème siècle, avant de connaître un déclin.
 
 
Marais salant à l'île de Ré
Marais salants © Benoit Cappronnier
 
 
 
L’île a retrouvé un nouveau souffle grâce au tourisme dans l’entre-deux-guerres, avec un développement fort dans les années 1960-1970, qui s’est encore accéléré avec la mise en service du pont en 1988, reliant l’île au continent.
 
 

L’île de Ré aujourd’hui
 

 
Et aujourd’hui, l’île compte dix charmants villages à découvrir, aux maisons traditionnelles blanches aux volets verts et aux tuiles de terre cuite, qui leur confèrent cet aspect immédiatement reconnaissable. L’île est d’ailleurs surnommée « Ré la Blanche » en raison de la teinte de ses maisons. Il est toujours plaisant de se perdre dans le dédale de ses venelles fleuries, au milieu des roses trémières, des fuchsias et des lavandes.
 
 
Tous les villages valent le détour, chacun ayant une identité spécifique. Saint-Martin-en-Ré offre ainsi un joli port où flâner et surtout les fortifications Vauban, datant du XVIIème siècle et inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco. Elles servaient à l’époque à accueillir soldats, population et bétail en cas de siège. 
 
 
Le village de La Flotte abrite, quant à lui, un pittoresque marché médiéval, avec des halles pavées et des étals couverts. 
 
 
Église Saint Étienne et Venelles de Saint Martin en Ré
Venelles de Saint-Martin-en-Ré et église Saint-Étienne à l'Ars-en-Ré © Benoit Cappronnier

 

Ars-en-Ré est reconnaissable de loin grâce à son église Saint-Etienne dont le clocher peint en noir et blanc servait d’amer (point de repère) aux navigateurs. C’est l’église la plus ancienne de l’île. Les marais salants qui entourent le village permettent aussi de découvrir la récolte du sel, et d’observer les nombreux oiseaux qui y trouvent refuge.
 
 
Enfin, à Saint-Clément-des-Baleines se trouve le monument le plus visité de l’île, le phare des baleines, phare le plus puissant de la côte atlantique, en haut duquel la vue est spectaculaire, embrassant les marais salants, la côte, le clocher d’Ars et jusqu'au pont de l’île.
 
 

Une foule d’activités
 

 
Et ce ne sont pas les activités qui manquent sur l’île. Côté mer tout d’abord, l’île de Ré offre de magnifiques plages pour tous les goûts. Parmi les plus belles, nous vous conseillons de visiter la plage de Trousse-Chemise, aux Portes-en-Ré, à côté du bois du même nom, la plage des Prises à la Couarde-sur-Mer ou encore la grande plage de la Conche qui attire aussi les surfeurs. 
 
 
Ânes poitevins à l'île de Ré
Ânes poitevins © Benoit Cappronnier

 

 

Car de par sa situation géographique, l’île de Ré est aussi très adaptée aux sports nautiques. Planche à voile, catamaran, dériveur, optimiste, l’île est le temple de la voile. Et la houle de l’Atlantique offre des vagues appréciées des surfeurs, avec quelques spots réputés. Le kite-surf est aussi populaire, ainsi que le paddle ou le jet-ski. Toutes ces activités peuvent se découvrir grâce aux différentes écoles qui existent sur l’île. 
 
 
Enfin, avec plus de 110 km de pistes cyclables, le vélo est roi sur l’île de Ré. C’est le meilleur moyen de découvrir les richesses rhétaises, les landes, les marais salants, les bois, les plages et les villages. L’absence de relief sur l’île rend le cyclisme encore plus agréable et facile. Sur l’île de Ré, le vélo, ce n’est pas qu’un moyen de déplacement mais c’est aussi un art de vivre !
 
 
Avec ses villages pleins de charmes, ses belles plages, sa situation entre terre et mer, ses voies cyclables et ses belles plages, l'île de Ré est le lieu de villégiature idéal pour des vacances à la mer, ou pour des week-ends ensoleillés, bercé par la brise marine et caressé par le soleil.
 
 
À VOS PAPILLES
 
Soixante-deux ostréiculteurs produisent chaque année près de 6 000 tonnes d’huîtres, qui grandissent en mer et sont ensuite affinées dans les clairs ou les marais pour leur donner des saveurs d’embruns ou de noisette. Offrez-vous donc une pause gourmande dans une cabane ostréicole le long des pistes cyclables pour les déguster.

 

Benoit Cappronnier

A venir... RSS

Le Lac Karoum en Ethiopie
Le mois prochain
Ethiopie