Destination du mois
Hua Shan,
le sentier de randonnée le plus dangereux du monde

 

Près de la ville de Xi’An et de son armée de terre cuite, au cœur de la montagne sacrée chinoise Huan Shan, se cache le sentier de randonnée le plus dangereux du monde. Chemin en planches branlantes et échelles à flanc de falaise donnant sur un à-pic vertigineux sauront mettre vos sens à rude épreuve, le tout dans un magnifique paysage de pics granitiques. Bravez votre vertige et suivez- nous sur ses spectaculaires sentiers.

 

Hua Shan, un lieu sacré pour les Chinois

 

Le pavillon de l'échiquier - Chine Hua Shan
Le pavillon de l'échiquier © Benoît Cappronnier

 

Située dans la province du Shănxī, Hua Shan - littéralement, le Mont Hua - fait partie des cinq plus importantes montagnes sacrées chinoises. Dès le IIe siècle avant JC, ce lieu a pris une signification religieuse importante en Chine. Cette montagne abrite le Dieu des mondes souterrains pour les taoïstes.

Mais à la différence des autres montagnes sacrées, qui sont devenues depuis longtemps des lieux de pèlerinage populaires et fréquentés, Hua shan est restée plus confidentielle à cause de l’inaccessibilité de ses sommets. C’était d’ailleurs un lieu de retraite pour les ermites, qui venaient finir leur vie sur les pics isolés, et un endroit réputé auprès des  gens en quête d’immortalité, de nombreuses plantes médicinales rares utilisées dans la pharmacopée chinoise poussant sur ses flancs.

 

 

Une destination de randonnée populaire aujourd’hui

 

Le sentier des planches - Chine Hua Shan
Le sentier des planches © Benoît Cappronnier

 

Le mont comporte 4 pics principaux dont le plus haut culmine à 2154 mètres, et est parcouru de sentiers permettant de se rendre de l’un à l’autre. Plusieurs options s’offrent aux visiteurs. Une télécabine part de l’Est de la montagne jusqu’au pic nord, épargnant aux moins courageux une rude montée de 2 heures par un chemin étroit et souvent vertical, où on escalade presque la paroi en s’aidant de marches creusées dans la roche et de chaînes. C’est le bien nommé « Chemin des soldats » !

Depuis le village de Hua Shan, au pied de la montagne, il faut bien compter 8 heures pour visiter tous les pics, et 4 heures si vous partez du pic nord. Et il convient d’avoir les nerfs solides car la montée est ardue. La réputation de Hua Shan d’être le sentier de randonnée le plus dangereux du monde n’est pas usurpée, spécialement lorsque les sentiers sont bondés, qu’il pleut ou qu’il gèle. 

Le mont comporte 4 pics principaux dont le plus haut culmine à 2154 mètres, et est parcouru de sentiers permettant de se rendre de l’un à l’autre. Plusieurs options s’offrent aux visiteurs. Une télécabine part de l’Est de la montagne jusqu’au pic nord, épargnant aux moins courageux une rude montée de 2 heures par un chemin étroit et souvent vertical, où on escalade presque la paroi en s’aidant de marches creusées dans la roche et de chaînes. C’est le bien nommé « Chemin des soldats » !

Depuis le village de Hua Shan, au pied de la montagne, il faut bien compter 8 heures pour visiter tous les pics, et 4 heures si vous partez du pic nord.

Et il convient d’avoir les nerfs solides car la montée est ardue. La réputation de Hua Shan d’être le sentier de randonnée le plus dangereux du monde n’est pas usurpée, spécialement lorsque les sentiers sont bondés, qu’il pleut ou qu’il gèle.   

Mais la récompense lorsque l’on arrive à braver sa peur en vaut largement la peine. Les paysages sont absolument sublimes, semblant sortir tout droit d’une estampe.

 

Des sentiers qui mettent vos nerfs à rude épreuve

 

Chine Hua Shan

 

Le Long de la crête du dragon bleu, qui relie le pic nord aux autres pics, le sentier serpente sur une crête avec des a-pics de chaque côté, offrant les premières sensations fortes.

Près du pic est, l’accès au pavillon de l’échiquier est lui aussi ardu. Des marches creusées à même la falaise vous descendent presque à pic sur un sentier, puis après quelques rochers à escalader, vous serez récompensé par un havre de paix avec une vue imprenable sur les montagnes environnantes. Sous le pavillon, un échiquier vous permet même de faire une partie (mais il vous faudra apporter vos pièces).

Mais le chemin le plus impressionnant est le « Plank walk ». Partant du pic sud, une échelle de métal vous descendra sur un chemin consistant en planches de bois accroché sur le flanc d’une falaise, avec 2000 m de vide sous vos pieds. 

pour VOS PAPILLES

Lors de votre passage dans les environs de Hua Shan, ne manquez pas de goûter au Guan Tang Bao, une sorte de grosse raviole contenant de la viande hachée et de la soupe. 

Le bouillon est enfermé à l’intérieur de la pâte avec la viande. Pas toujours facile à manger, surtout avec les baguettes, mais absolument délicieux ! Dans certaines régions d’ailleurs, un trou permet de boire le bouillon avec une paille directement dans la raviole.

Sensations garanties ! Ce chemin mène à un petit temple qui est un cul-de-sac. Il faut donc emprunter le même chemin dans l’autre sens pour repartir et lorsque l’on croise des gens venant de l’autre sens, les enjamber !

Chaque année, plusieurs chutes mortelles sont à déplorer, même si l’agrandissement des chemins, la régulation du trafic et l’utilisation de harnais a fait baisser le nombre d’accidents.

Soyez donc prudent lorsque vous parcourez les sentiers. Par ailleurs, des via ferrata ont été installées sur les passages les plus difficiles sécurisant encore les lieux. Ne laissez donc pas la peur vous faire passer à côté d’un site magnifique et fort en émotion !

INFORMATIONS PRATIQUES

Vous pouvez en une journée visiter l’ensemble du site, mais de nombreuses personnes restent dormir dans un des hôtels se trouvant dans les montagnes, afin de profiter du lever du soleil depuis un des pics. Vous pouvez aussi dormir dans le village en bas de la montagne et effectuer la montée de nuit. L’accès à Hua Shan depuis Xi’An s’effectue en bus ou en train grande vitesse.

Benoit Cappronnier

A venir... RSS

Le mois prochain
La Floride
cap vers le Sud