Destination du mois
Canaries
Au-delà des plages
Chapelet d'îles volcaniques espagnoles perdues au large de l’Afrique, les Canaries souffrent d’une image de destination touristique de masse. Mais quand l’on prend le soin de sortir des sentiers battus, les Canaries ont bien des trésors à offrir. Petites villes coloniales, paysages volcaniques, forêts, dunes… suivez-nous à leur découverte. 
 
 
 

Plage ou randonnée à Grande Canarie ?

 

 
Avec plus de 60 kilomètres de plages, Grande Canarie est une des principales destinations balnéaires des Canaries mais, en s’éloignant des côtes surpeuplées et bétonnées, l’île a de nombreux joyaux à offrir. Elle dispose de 32 zones naturelles protégées et est souvent comparée à un continent miniature par la diversité de ses paysages et de ses climats.
 
 
 
 
Maisons colorées d'Agüimes
Maisons colorées d'Agüimes

 

 
 
 
Proche des plages, les dunes de Maspalomas offrent un bien singulier paysage de sable à perte de vue, et l’on se croirait volontiers au cœur du Sahara si ce n’était pour les quelques nudistes qui s’y font bronzer. En longeant la côte vers le nord, le charmant village d’Agüimes offre un centre historique pittoresque avec d’étroites rues médiévales aux maisons colorées ainsi que la belle basilique San Sebastian dont les deux tours dominent la ville. 
 
 
 
 
Les dunes de Maspalomas
Les dunes de Maspalomas

 

 
 
 
Les amateurs de randonnée se dirigeront vers le centre de l’île, à Cruz de Tejada. À 1500 m d’altitude, les paysages sont ici bien verdoyants et boisés et traversés de nombreux sentiers de randonnée pour tous les niveaux. Certains de ces sentiers sont des anciens Caminos Reales, « chemins royaux » empruntés par les Guanches, les premiers habitants connus des Canaries. D’ailleurs pour l’anecdote, le nom Canaries ne vient pas des serins jaunes, mais du latin Canariae Insulae (« îles aux chiens »), à cause des chiens sauvages que les premiers explorateurs découvrirent sur l’île. 
 
 
 

Tenerife, au sommet de l’Espagne

 
 
Île incontournable des Canaries avec ses deux aéroports internationaux, Tenerife abrite le plus haut sommet d’Espagne, le volcan du Teide avec ses 3 718 m d’altitude. 
 
Classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, il offre un paysage volcanique surprenant, presque lunaire, visité par plus de 4 millions de personnes chaque année, lui donnant la palme de parc naturel espagnol le plus populaire.
 
 
 
 
Paysage autour du volcan Teide
Paysage autour du volcan Teide

 

 
 
 
Entouré d’une couronne de pins canariens, le parc national compte 37 chemins de randonnée qui permettent de découvrir sa faune et sa flore au milieu des anciens champs de lave. Les magnifiques hampes florales des Vipérines de Tenerife, rouges au printemps, se transforment en plumeaux blancs l’été et en font la plante emblématique du Teide.
 
 
 
Un permis spécial est nécessaire pour pouvoir accéder au sommet (gratuit mais à réserver au moins deux mois à l’avance) d'où vous pourrez apercevoir si le ciel est dégagé 4 îles des Canaries, en plus de Tenerife. 
 
 
 

Lanzarote et l’héritage de César Manrique

 

 
Sur Lanzarote, on retrouve des paysages volcaniques arides avec de nombreux champs de lave mais la vraie star ici, c’est César Manrique, personnage clé du développement touristique de l’île. Ce peintre, architecte et sculpteur espagnol, ardent défenseur de la nature de son île natale, a joué un rôle décisif dans l’image de l’île en décidant de la transformer en terrain pour ses créations artistiques qui se veulent une union harmonieuse entre l’Homme et la nature, et en mettant en valeur les éléments volcaniques. Il intègre donc dans son art architectural rochers, pierres ou encore coulées de lave figées.
 
 
Cactus du jardin de Cesar Manrique
Cactus du jardin de Cesar Manrique

 

 
 
 
Parmi ses créations les plus spectaculaires, le jardin de cactus, qui regroupe 1 100 espèces de cactées, le Mirador del Rio, qui offre une vue spectaculaire sur la mer, le Jamos del Agua, salle de concert sise dans une caverne de lave ou encore la Fundación César Manrique, dans l’ancienne maison de l’artiste construite sur cinq bulles de lave. 
 
 
 
 
La Fundación César Manrique
La Fundación César Manrique

 

 
 
 
 
À seulement quelques heures de vol de la France, les Canaries ont de nombreux atouts pour plaire aux touristes les plus exigeants et les autres îles recèlent elles aussi de nombreux trésors à découvrir tout au long de l’année, grâce à leur climat favorable. 
 
 
 
À VOS PAPILLES
 
 
La spécialité de l’île ?

pommes de terre ridées - papas arrugadas La pomme de terre, la papa, ramenée par les conquistadors et dont 28
 variétés  sont encore cultivées.
 

 Goûtez donc aux papas arrugadas, pommes de terre ridées servies  
 bouillies 
saupoudrées de fleur de sel.

 
 
 
 

 

Benoit Cappronnier

 

A venir... RSS

Le mois prochain
Jérusalem,
voyage au coeur des religions