Tourisme durable

Cinéma : Congo, Iran et Argentine en haut de l'affiche

23 Décembre 2017 - Actualité / Cinéma / Culture

Un voyage à travers le désert argentin en solitaire, un homme qui essaie de rester intègre en Iran et le quotidien d'une dureté infinie d’un combattant africain en République Démocratique du Congo. 3 films bouleversants d'humanité.

 

Makala, un film d’Emmanuel Gras 

 
Emmanuel Gras a fait forte impression en présentant Makala à la dernière Semaine de la Critique au Festival de Cannes. C'est le quotidien d'une dureté infinie d’un combattant africain en République démocratique du Congo. Dans la région du Katanga, au sud du pays, Emmanuel Gras a tourné  un nouveau film documentaire bouleversant d’humanité, avec ces gens poussant en pleine brousse des vélos littéralement surchargés de sacs de charbon

 
 
Makala, un film d'Emmanuel Gras
Makala, un film d'Emmanuel Gras


 

Parmi eux, Kabwita Kasongo. C’est son parcours tout à la fois singulier et universel que nous allons suivre depuis l’abattage à la machette d’un arbre gigantesque jusqu’à la vente du charbon de bois. 
Emmanuel Gras filme chacune de ces étapes avec l’empathie et la distance nécessaires pour rendre au plus près cette vie des plus dures. Le jeune homme ressemble à un Christ outragé, mais qui jamais ne se plaint ni ne renonce. Moderne Sisyphe, il pousse sa montagne de charbon sans faillir, poussé par la nécessité, assuré de sa route et de son but.

 
 

 

 
Indéniable leçon de vie pour quiconque souhaite regarder le monde tel qu’il est pour la majorité de ceux qui l’habitent, Makala est également une formidable leçon de cinéma documentaire. Un cinéma qui dépeint le réel sans tomber dans un morne réalisme. Ainsi, Makala n’est rien d’autre qu’un chef-d’œuvre.
 
 

Un homme intègre, un film de Mohammad Rasoulof 


 

Un homme intègre, un film de Mohammad Rasoulof
Un homme intègre, un film de Mohammad Rasoulof
 
 
C’est Kafka au pays des mollahs… Le héros du nouveau film du cinéaste iranien est donc un homme intègre et honnête qui respecte la loi et les règlements. Mais il va se heurter de plein fouet à la corruption ambiante, au pouvoir de l’argent et des politiques. 
On suit avec effarement cette longue descente aux enfers de la bureaucratie et de l’injustice à l’état pur. Et l’on comprend pourquoi les autorités iraniennes traitent le cinéaste en ennemi de l’intérieur.

 
 


 

La Fiancée du désert, un film de Cecilia Atan et Valeria Pivato 

 
 
La Fiancée du désert, un film de Cecilia Atan et Valeria Pivato
La Fiancée du désert, un film de Cecilia Atan et Valeria Pivato
 
 
Ennemis des histoires minimales, il vous faut passer votre chemin sous peine de déconvenue. Ce film réalisé par deux cinéastes argentines joue ouvertement la carte de la délicatesse. À 54 ans, Teresa, leur héroïne, est contrainte de traverser en camion l’immense désert argentin. Et c’est l’immense actrice Paulina Garcia qui incarne ce personnage tout en pudeur et retenue et donne au film son poids et son indéniable charme.
 
 
 
 
 
À voir aussi :