Tourisme durable

Chiang Mai, l'art du bon vivre

10 Janvier 2018 - Culture / Découverte
Aux portes des montagnes brumeuses du nord de la Thaïlande, Chiang Mai attire de plus en plus de voyageurs séduits par sa simplicité et son dynamisme. Elle incarne à merveille la culture thaïlandaise millénaire, aussi raffinée que ses temples et sa cuisine. Loin de sacrifier son âme sur l’autel du développement urbain frénétique, Chiang Mai prône la douceur de vivre pour valoriser son identité. Petit tour d’horizon des atouts de la ville surnommée « La Rose du Nord ».
 

 

 
Wat Chedi Luang - Chiang Mai © Wikimedia Commons
Wat Chedi Luang - Chiang Mai © Wikimedia Commons


 

Cette cité à taille humaine a conservé les traces de son riche passé. Ancienne capitale du royaume de Lanna au XIIIème siècle, elle resta ensuite sous domination birmane avant d’être annexée par le royaume de Siam en 1892. Sa vieille ville protégée dans un carré parfait par d’antiques douves lui donne un charme provincial. Dans ce cœur touristique, fréquenté tout au long de l’année par des farangs (occidentaux), il reste quelques maisons traditionnelles en bois mais surtout un nombre impressionnant de temples, appelés Wat.
 
 
 

Faire la tournée des Wat


 

Ces joyaux d’architecture jouent un rôle majeur dans la vie socio-culturelle des Thaïlandais. Dans la vieille ville, le plus intéressant est sans doute le Wat Phra Singh, un chef-d’œuvre de l’architecture Lanna. À deux pas, c’est le chedî en brique, tour conique contenant des reliques du Bouddha, du Wat Chedi Luang qui surprend par ses proportions. Quant au Wat Chiang Man, c’est le plus ancien de la ville. Coup de cœur pour le Wat Humong, plutôt atypique avec ses galeries souterraines. À deux pas du centre-ville et pourtant en pleine nature, le calme qui y règne est propice à la méditation. Tant d’autres sont à découvrir au hasard d’une rue. La ville de Chiang Mai en abrite pas moins de 300 !
 



 

L'incontournable Wat Phratat Doi Suthep surnommé le temple d'or © Flickr CC
L'incontournable Wat Phratat Doi Suthep surnommé le temple d'or © Flickr CC



 

Dominant la ville depuis le mont Suthep (1676 m), le Wat Doi Suthep, connu sous le nom de “Temple d'or”,  fait souvent partie des premières excursions aux alentours de Chiang Mai. Au sommet d’un escalier de 309 marches, le panorama sur la ville et les environs est splendide. C’est un des temples bouddhistes les plus sacrés du Nord du pays, attirant les foules chaque week-end. Rendez-vous à 18h, lorsque les moines se réunissent pour la prière.
 

 

Le paradis des marchés


 
Chiang Mai dégage une atmosphère décontractée, en partie car la vie s’anime à l’extérieur chaque jour de l’année dans les différents marchés la journée ou le soir. Chaque quartier possède son marché de nuit. On y vient pour faire des achats, parfois écouter de la musique, mais surtout pour manger et profiter de l’ambiance.

Des petits stands éphémères aux food-trucks branchés, on trouve de magnifiques Combi VW aménagés pour l’occasion. Profitez-en pour goûter tout un tas de spécialités locales, pad thai au poulet, mangue servie avec du riz collant ou petites brochettes en tout genre.
 

 
 
Food Truck Chiang Mai © Whatsup Chiang Mai
Food Truck Chiang Mai © Whatsup Chiang Mai

 

 
 
L’artisanat thaïlandais provient en majorité de Chiang Mai : céramiques, papiers de riz, laques, soieries… Chiang Mai est aussi une ville étudiante qui foisonne de jeunes créateurs. Galeries d’art, boutiques branchées, produits équitables issus des minorités ethniques : le visiteur a l’embarras du choix.

Pour ceux qui visitent Chiang Mai le week-end, deux marchés se déroulent dans le centre-ville. Le plus impressionnant étant celui du dimanche soir dans la rue principale de la vieille ville. Quelques stands de cuisine à emporter occupent alors la cour des temples.

 
 
 
Marché de nuit du dimanche soir - Chiang Mai © Shutterstock
Marché de nuit du dimanche soir - Chiang Mai © Shutterstock

 

 

Bien-être et cours de cuisine


 
Manger et faire du shopping peut s’avérer fatiguant ! Voilà une bonne raison de tester un fameux massage traditionnel. C’est une pratique très répandue en Thaïlande, que ce soit dans les salons de beauté, les spas plus luxueux, les marchés ou les temples. Tout le monde se fait masser et cette activité représente un secteur économique important.

La prison des femmes de Chiang Mai a ouvert un centre de formation aux massages. À l’issue de l’apprentissage, les détenues travaillent au salon pour faciliter ensuite leur réinsertion à leur sortie de prison. Par ailleurs, Chiang Mai est réputée dans le monde entier pour ses excellentes écoles de massage. Voyageurs curieux ou professionnels viennent apprendre les bases du massage thaïlandais.

 

 
 
Khao Soy, spécialité culinaire thaïlandaise © Pixabay
Khao Soy, spécialité culinaire thaïlandaise © Pixabay

 



Rien de mieux pour donner du sens à son voyage que d’apprendre et d’échanger sur les coutumes locales. Il en est de même pour la gastronomie. À vous de passer aux fourneaux en optant pour un cours de cuisine. Curry de poulet à la noix de coco, soupe de nouilles - Khao Soy -  ou encore salade de papaye : l’art culinaire thaïlandais n’aura plus de secrets pour vous. Pour les gourmands, rassurez-vous, on déguste généralement ce que l’on a concocté !
 
 
 
À ne pas manquer


 

Chaque année, le soir de la pleine lune du douzième mois lunaire, se déroule le festival des lanternes : Loy Kratong qui célèbre la déesse des eaux. À Chiang Mai, la fête s’appelle « Mai Yipeng ». Magie et émotions sont au rendez-vous lorsque les lanternes en papier sont lâchées dans le ciel. Des milliers de rêveurs se réunissent au bord de la rivière Ping pour y déposer un vœu, de l’encens et une bougie sur une offrande en forme de fleur de lotus. La ville s’illumine de ces petites embarcations et de ces lanternes de papier dérivant dans les cieux.
 


 

Loy Krathong © Flickr C
Loy Krathong © Flickr C