Tourisme durable

Wild Asia, une entreprise malaisienne au service du tourisme durable

04 Mai 2015 - Préservation / Labels

Née en Malaisie en 2008, Wild Asia se revendique avant tout comme une entreprise sociale, dont le but n'est pas de faire du bénéfice. Son objectif est d'aider les autres entreprises, principalement d'Asie du sud-est, à progresser sur le chemin du développement durable. Encore jeune, cette entreprise sociale et solidaire bénéficie d'une équipe hautement qualifiée et profondément motivée, dont chaque membre oeuvre au sein de sa spécialité.

 

Accompagner les entreprises sud-asiatiques dans une démarche écologique

Wild Asia, c'est donc avant tout une structure pluridisciplinaire, dont le projet global est d'accompagner les professionnels vers le développement durable, notamment dans des secteurs-clés de l'industrie sud-asiatique, tels l'huile de palme ou le tourisme. En étant présente sur le terrain et en se basant sur des critères standards internationaux, comme ceux édités par le Conseil Mondial du Tourisme Durable (GSTC) ou ceux de la norme ISO 9001, l'équipe se mobilise afin d'accompagner les entreprises volontaires vers une gestion plus respectueuse des hommes et de l'environnement. Stages de management, aide et accompagnement des petits producteurs, design et construction de bâtiments à énergie positive ou bioclimatiques, Wild Asia s'appuie sur une équipe aux connaissances techniques avérées, et aux talents multiples.

Logo Wild Asia Wild Asia"

Ne visant pas le profit, Wild Asia se veut également transparente et fait systématiquement signer à ses actionnaires un accord stipulant la mission sociale de l'entreprise. Ainsi, les profits récoltés par Wild Asia fonctionnent en circuit fermé : redistribués au sein de l'entreprise, ils sont répartis entre son budget de développement (65%) et ses employés (35%).

Le tourisme durable, point d'orgue des actions menées par Wild Asia

Très présent dans l'économie sud-asiatique, le tourisme ne dessert toutefois que trop peu les populations locales. La pollution et les fuites de capitaux qu'il provoque sont les axes dénoncés et combattus par Wild Asia, qui accompagne petites et grandes entreprises vers le tourisme durable. Grâce à la création du Responsible Tourism Initiative (RTI), un programme unique en son genre dans la région, l'entreprise propose des solutions techniques en matière de durabilité, ouverte à tous les maillons de la chaîne touristique asiatique.

 

Déborah Chan, spécialiste du tourisme durable ©Wild Asia

Deborah Chan, l'une des responsables de Wild Asia, est une passionnée de voyages. Diplômée en communication et en management, cette jeune fille aux talents multiples s'est spécialisée dans le développement du programme Responsible Tourism Initiative. C'est lors de ses différents voyages en Asie qu'elle a pris conscience des nombreux dégâts causés par les pratiques irresponsables des prestataires touristiques comme des touristes eux-mêmes.

Aujourd'hui, Deborah se bat aux côtés de Wild Asia pour faire évoluer les mentalités : "Je pense que l'avenir du tourisme durable est en route. L'Asie rattrape son retard, mais il y a toujours un grand vide du point de vue de l'éducation, et beaucoup de personnes à convaincre. Toutefois, je suis certaine que de plus en plus d'entreprises vont changer d'attitude en voyant la demande pour des voyages éco-responsables augmenter. Celles-ci font également des efforts en matière de progrès social, et d'éthique en général. Alors oui, la route vers le tourisme durable avance, lentement mais sûrement."

 

Pour découvrir toutes les initiatives lancées par Wild Asia, rendez-vous sur son site officiel.