menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Tourisme durable

5 Treks confidentiels en Inde du Nord

11 Août 2017 - Culture / Découverte

L’Inde est une terre de contrastes, un melting pot de cultures, de langues, de religions et de paysages. Son immense diversité géographique offre un terrain de jeu qui satisfait les goûts de tous les marcheurs. De l’Himalaya au désert du Thar, évadez-vous sur les chemins secrets de l’Inde du Nord.

 
 
Partir aux sources du Gange, en immersion dans l’Inde sacrée
 
 
 
Dans les contreforts himalayens, la province de l’Uttarakhand est particulièrement attachante avec ses majestueux sommets enneigés à plus de 6000 m, ses forêts de conifères et ses villages nichés dans les rizières. La « demeure des dieux » est aussi connue pour abriter une multitude de temples, ashrams et sanctuaires hindous. Chaque année d’avril à novembre, des milliers de pèlerins convergent jusqu’au glacier de Gangotri, à Gaumukh (3889 m), où le Gange prend sa source. Pendant le trek, vous marchez en compagnie des sâdhus, ces grands ascètes munis seulement de leur baluchon et leur sagesse.
 
 
En chemin, prières, offrandes et cérémonies ont lieu sans interruption le long du fleuve. Au départ de Rishikesh, ce voyage vous plonge dans l’hindouisme, et vous fait découvrir la beauté de la chaîne du Garhwal. Profitez-en pour ramener avec vous un peu d’eau sacrée du Gange.
 
 
 
Le lac Tso Moriri au lever du soleil Ladakh

Le Lac Tso Moriri au lever du soleil, au Ladakh © Prabhu B.Doss

 
 

Du Bengale au Sikkim, face au géant Kangchenjunga

 
 
Dans le Nord-est de l’Inde, aux confins du Tibet, du Népal et du Bhoutan, se trouve l’ancien royaume du Sikkim. Dominée par le troisième plus haut sommet du monde, le Kangchenjunga (8586 m), la région est réputée pour sa culture bouddhiste intacte. Mais aussi pour la beauté de ses paysages himalayens, ses vallées couvertes de rhododendrons et d’orchidées sauvages et l’accueil chaleureux des populations d’origine népalaise.
 
 
Juste à côté, au Bengale Occidental, Darjeeling et ses plantations de thé sont une excellente porte d’entrée pour découvrir la région. Le trek de Singalila vous promet des vues spectaculaires sur le Kangchenjunga ainsi que sur les montagnes du Népal et du Bhoutan. Partez sur les traces de la grande exploratrice Alexandra David-Néel qui séjourna au Sikkim pendant de nombreuses années.
 
 
 
Trois babas à Gangotri, à Uttarkhand © Christophe Migeon

Trois babas à Gangotri, en Uttarakhand © Christophe Migeon

 
 

Le Petit Tibet, au cœur de la culture ladakhi

 
 
L’ancien royaume himalayen du Ladakh est un désert de haute altitude perché à l’extrême Nord de l’Inde. Surnommé le « Petit Tibet », le Ladakh est une des dernières régions où la culture bouddhiste tibétaine perdure. Dans de petits villages oubliés de la vallée de l’Indus, séjournez chez l’habitant et rencontrez le médecin tibétain local : l’amchi. Passeur, sage, chaman, il tient toujours une grande place dans la société traditionnelle.
 
 
C’est l’occasion d’en apprendre d’avantage sur les traditions et la culture du peuple ladakhi, au-delà de la religion bouddhiste. Un itinéraire original permet de combiner la visite des plus beaux monastères de la vallée de l’Indus, la rencontre avec les Ladakhis et un trek au cœur de paysages minéraux extraordinaires.
 
 
Vue sur le Kangchenjunga depuis Darjeeling

Vue sur le Kangchenjunga depuis Darjeeling © Wikimedia Commons

 

 

Au pays des cols, la grande aventure du Ladakh au Spiti

 
 
Il y a quelque chose de féerique dans ces hautes vallées himalayennes, une beauté lumineuse aux portes du Tibet. À l’écart de la vallée de l’Indus et de Leh, il existe une terre bien plus isolée : le Changtang. À plus de 4500 m d’altitude, ces hauts plateaux tibétains sont habités par les nomades, éleveurs de chèvres pashmina.
 
 
Des lacs d’un bleu scintillant, des montagnes aux neiges éternelles, et plusieurs cols à franchir qui flirtent avec les 6000 m, dont le mythique Parang-La (5600 m). Ces paysages d’une telle immensité et les rencontres sous la toile de tente des nomades imposent le respect et l’humilité. Ce trek exigeant offre une des plus belles traversées de l’Himalaya indien jusqu’à la vallée du Spiti.
 
 
 
Vallée de l'Indus, à Ladakh © Chetan Karkhanis

Vallée de l'Indus, à Ladakh © Chetan Karkhanis

 

 

Le Rajasthan millénaire, trek chez les Bishnoïs

 
 
Les treks en Inde du Nord ne sont pas réservés aux accros de l’Himalaya. Traverser une partie du désert du Thar est une manière originale de découvrir la terre des Maharajas. Entre Bikaner et Jodhpur, vous aurez peut-être la chance de rencontrer les précurseurs de l’écologie : les Bishnoïs, qui ont fait de la nature leur religion.
 
 
À pied ou à dos de chameaux, vous sillonnez les anciennes routes marchandes parcourues par les caravanes d’autrefois. Feu de camp, rencontre avec les musiciens gipsys, nuit à la belle étoile, silence apaisant du désert et lever de soleil d’une pureté à couper le souffle. Les paysages alternent entre zones rocailleuses parsemées d’arbustes et quelques dunes de sable. La vie sauvage est partout : paons, nilgai, lynx, renard du désert, antilopes… L’arrière-pays du Rajasthan vous ouvre ses bras pour une expérience authentique.
 
 
 
Rencontre avec les Bishnoi © Franck Vogel

Rencontre avec les Bishnoïs © Franck Vogel