Tourisme durable

10 destinations engagées dans le monde

03 Août 2017 - Découverte


Partout dans le monde, des initiatives et des changements positifs voient le jour favorisant le développement d’un tourisme responsable. 
Protection de la nature, rencontres authentiques, transformations politiques et sociétales, nous avons sélectionné dix coups de cœur récents pour vous aider à choisir votre nouvelle destination durable de l’année.

 

 

Costa Rica : pionnier en la matière


La réputation du Costa Rica en matière d’écotourisme n’est plus à faire. Toujours présente comme destination n°1 dans les classements des meilleures élèves du tourisme responsable, elle fait aussi partie de nos favorites.

 

Education, législation, sensibilisation, les initiatives sont nombreuses : les hôtels sont notés non pas avec un nombre d’étoiles mais avec un nombre de feuilles vertes, il faut un permis pour couper un arbre, presque 100 % de l’électricité du pays est produite à partir d’énergies renouvelables, sans oublier que 30% du territoire est occupé par des parcs nationaux et des zones protégées !

 

On vous conseille la péninsule d’Osa, région authentique et sauvage, déclarée par le National Geographic comme une des zones les plus intenses biologiquement de la planète. Des vols directs Air France relient Paris à Saint Jose, alors qu’attendez-vous ?

 

 

Costa Rica, modèle de tourisme durable
Le Costa Rica, modèle de tourisme durable ©Lapa Rios Ecolodge

 


 

Mongolie : l’expérience de la vie nomade


Tout n’est pas parfait au pays de Gengis Khan, exode rural, corruption et asphyxie de la capitale mais une chose est certaine, la Mongolie rime toujours avec authenticité, simplicité et générosité. Il existe peu de pays dans le monde où le mode de vie nomade subsiste sous cette forme.

 

Le secteur touristique est l’un des piliers de l’économie mongole et l’écotourisme aide les éleveurs à diversifier leurs sources de revenu et à maintenir ainsi leur mode de vie traditionnel. Dormez sous la yourte d’une famille nomade et partagez leurs activités quotidiennes : traite des chèvres, yaks, vaches, regroupement du bétail à cheval, préparation d’un barbecue traditionnel ou dégustation d’Airag, le fameux lait de jument fermenté.

 

Un voyage en Mongolie vous rapproche de l’essentiel et vous fait découvrir un pays singulier aux paysages infinis. À vous de choisir entre une randonnée à cheval, à pied, à vélo, un séjour en immersion dans une famille ou pourquoi pas un trajet en train à bord du transsibérien !

 

 

Expérience de la vie nomage en Mongolie
Expérience de la vie nomade en Mongolie ©Morgan Esnault

 


Suisse : le retour aux sources



La Suisse attire les voyageurs des quatre coins du monde en quête d’un modèle de perfection : les sommets alpins immaculés, les traditions montagnardes préservées et les spécialités culinaires plutôt séduisantes.

 

Aujourd’hui, le pays affiche la volonté de redynamiser ses régions alpines isolées, où de magnifiques villages tombent dans l’oubli. Le gouvernement a décidé de moderniser son offre de location grâce à des applications offrant des centaines de chalets typiques disponibles en ligne.

 

Sur tout le territoire, des initiatives innovantes et audacieuses voient le jour et donnent une nouvelle image à un pays réputé conservateur. Coopérative de partage de véhicules, permaculture, maisons en matériaux entièrement naturels, démocratie participative…

 

Ses 12 000 kilomètres de pistes cyclables balisées font de la Suisse la destination à découvrir à vélo cet été. Sans oublier que, lors du référendum du 21 mai 2017, la population a soutenu à plus de 58% la nouvelle loi sur l’énergie qui vise à remplacer progressivement le nucléaire par des énergies renouvelables. De belles raisons de faire de la Suisse la destination de demain !

 

 

Région de Fribourg
La région de Fribourg en vélo ©Switzerland Tourism

 


Inde : un pays plein de surprises


Le 20 mars 2017, la cour suprême de l’État de l’Uttarakhand dans le Nord de l’Inde, a reconnu aux deux grandes rivières sacrées, le Gange et la Yamuna, le statut juridique d’êtres vivants.

 

Aujourd’hui, polluer ces eaux sacrées équivaut à une atteinte à la personne. Une première dans un pays qui a beaucoup à faire pour lutter contre la pollution des fleuves et rivières. En espérant que la forte symbolique de cette décision se concrétise sur le terrain ! Et vous, si vous profitiez de votre voyage en Inde pour découvrir le Gange sous un autre angle ?

 

Trekker dans l’Himalaya jusqu’à sa source, côtoyer les pèlerins qui affluent chaque jour à Haridwar ou Varanasi, partir en rafting depuis Rishikesh ou encore descendre ce fleuve mythique en bateau lors d’une éco-croisière.

 

 

Trempette dans le Gange
Trempette dans le Gange pour se laver de tous ses péchés à Haridwar, Uttarakhand ©Christophe Migeon 

 

 

Lanzarote : l’île aux volcans


Lanzarote, l’île volcanique la plus orientale de l’archipel des Canaries est un trésor méconnu : géologie fascinante, eaux cristallines, paysages lunaires et plages désertes ! En choisissant la voix du développement durable, elle reçoit en 1993 le titre de réserve de biosphère par l’Unesco.

 

Grâce à l’action d’un artiste génial, César Manrique, l’île a gardé une architecture rurale traditionnelle en harmonie avec ses paysages volcaniques. Explorez l’impressionnant parc national de Timanfaya, appelé également « Montañas del Fuego » avec ses cratères et ses gouffres, qui vaut à lui seul le voyage.

 

Dans le parc, Manrique a même fait construire un restaurant panoramique qui utilise une cheminée volcanique pour cuire ses aliments ! En parlant de gastronomie, Lanzarote a depuis longtemps privilégié les produits frais, locaux et bios.

 

Goûtez au vin local de la région de La Geria et admirez ses vignes uniques au monde, plantées à même le sable volcanique et protégées des vents sahariens par de petits murets de pierres en forme de demi-lune.

 

 

Région de la Geria
Région de la Geria à Lanzarote ©Black Stone Treks

 

 


Bhoutan : le royaume du bonheur


Ce petit royaume bouddhiste perdu dans l’Himalaya, surnommé Terre du Dragon Tonnerre, est connu pour avoir créé au début des années soixante-dix un indicateur étonnant : le Bonheur National Brut.

 

Les valeurs traditionnelles bouddhistes mêlées à celles du développement durable sont concrètement mises en place. Au Bhoutan, on s’engage par exemple pour une agriculture 100% bio d’ici 2020. La constitution prévoit par ailleurs de réserver au moins 60% du territoire aux forêts et autres zones boisées.

 

Enfin dans le secteur touristique, un tarif journalier minimum de 250 dollars par personne permet de générer des revenus importants tout en limitant le nombre de touristes, et donc leur impact sur le pays.

 

Offrez-vous le voyage d’une vie et partez à la rencontre des Bhoutanais : cours de cuisine, nuit dans une ferme ou festival dans un monastère. Et qui sait, vous aurez peut-être la chance de croiser le roi, très impliqué dans le développement durable de son royaume.

 

 

Moines du Royaume du Bhoutan
Moines du Royaume du Bhoutan ©Dough Knuth

 


Nouvelle-Zélande : la terre du long nuage blanc


Toujours aussi lointaine et mystérieuse, cette terre serait restée vierge de toute trace humaine jusqu’au XIVème siècle. La Nouvelle-Zélande, Aotearoa pour les Maoris, est un exemple depuis longtemps en matière de citoyenneté et de protection de l’environnement. 32% de son territoire est protégé par le Department of Conservation.

 

Le DOC veille sur 13 parcs nationaux et entretient scrupuleusement 14 000 km de chemins de randonnée. Par ailleurs, au printemps 2017, le grand fleuve Whanganui, sacré pour les Maoris, a été reconnu comme entité vivante. 

 

Enfin, à la fin de l’année 2015, un évènement exceptionnel a lieu sur l’île du Sud, qui en dit long sur l’attachement des « kiwis » à leur territoire. Awaroa, plage de sable blanc d’une beauté rare, a été protégée des promoteurs immobiliers qui la convoitaient. 

 

Grâce à une campagne de levée de fonds impulsée par un pasteur local, les habitants ont racheté et sauvé leur bout de paradis. Le gouvernement a même participé à l’opération et la plage est désormais intégrée au parc national d’Abel Tasman.

 

Plage d'Awaroa
La plage d’Awaroa dans le parc national d’Abel Tasman ©Awaroa Lodge

 

 

Canada : l’appel de la forêt


À visiter absolument cette année selon le New York Times et le Lonely Planet, le Canada nous séduit par sa volonté de s’ouvrir sur le monde, contrairement à son voisin américain.

 

Vancouver, Montréal, des villes dynamiques parmi les plus agréables à vivre au monde, plages de surf, parcs naturels d’une grande beauté… Par ailleurs, cette immense « terra incognita » fête son 150ème anniversaire et des festivités ont lieu tout au long de l’année.

 

La faiblesse du dollar canadien et l’accès gratuit à tous les parcs nationaux rendent le pays particulièrement attrayant pour les voyageurs actuellement. Spot secret pour camping sauvage au bord d’une rivière ou embarquement à bord du Rocky Mountaineer, le train panoramique qui vous mène des Rocheuses au Pacifique, à vous de choisir !

 

 

Parc national de Banff
Parc national de Banff en Alberta ©Joshua Cote

 


Colombie : le nouvel eldorado du tourisme responsable


Longtemps minée par une mauvaise réputation liée à la guerre civile et la criminalité, la Colombie est restée pendant des décennies une destination réservée à quelques aventuriers téméraires. Tout a changé aujourd’hui et le pays compte bien montrer ses richesses, sa culture, ses espaces naturels et son sens de l’hospitalité aux voyageurs.

 

Chaque année au mois de mai, ne manquez pas le festival ColomBIOdiversidad à Bogota, Medellin et Tulua pour fêter la Journée Internationale de la Biodiversité. Des voyages cousus mains, loin des circuits classiques, voient le jour sur le territoire grâce à des agences locales.

 

 

Artisan taillant un jaguar en bois
Artisan taillant un jaguar en bois ©Aventure Colombia

 


Indonésie : priorité sur la biodiversité


Avec ses 17 000 îles, l’Indonésie est un des pays les plus fascinants et les plus diversifiés du monde. Il est aussi un concentré de vie sauvage et de biodiversité, menacée à bien des égards. Heureusement les démarches se multiplient pour que le tourisme joue un rôle favorable dans la protection de certaines zones fragiles.

 

A Sumatra et sur l’île de Bornéo, les voyages sont axés sur la découverte de la nature : rencontre avec les orangs-outans, trekking dans la jungle et logement chez l’habitant. Grâce à l’association française Kalaweit qui se bat sur place pour la sauvegarde des gibbons et de leur habitat, vous pouvez participer à des missions d’éco-volontariat.

 

Plus à l’Est, proche de la Papouasie, se trouve l’archipel des Raja Ampat. C’est ici que la fondation Misool a créé une zone préservée où la pêche est interdite pour préserver requins, raies Mantas et tortues. En séjournant au Resort éponyme, vous participez directement à la protection d’une des plus riches biodiversités marines au monde.

 

 

Singe Nasique de Bornéo
Singe Nasique de Bornéo ©Flickr Astrolabe02