menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES
Destination du mois
Le Parc Kruger
à la rencontre de l’arche de Noé africaine

Au nord de l’Afrique du sud, à la frontière avec le Zimbabwe et le Mozambique, le Parc Kruger est l’une des plus grandes et des plus belles réserves africaines et offre aux amateurs de safaris le meilleur de la vie sauvage africaine. Prenez vos jumelles et partez à sa découverte.

 

Une des plus anciennes réserves africaines

 

 
Parc Kruger
© Benoit Cappronnier 

 

 

L’histoire du parc est ancienne. Dès 1896 en effet, Paul Kruger, président du Transvaal, région dans laquelle se trouve le parc, fait créer un parc gouvernemental de la vie sauvage, le Sabi Game Reserve. Cette réserve, limitée autour de la rivière Sabie initialement, va progressivement s’agrandir, et les populations qui y habitaient être expulsées, afin d’y faire renaître la faune qui y avait été décimée par la chasse et les épidémies.

Le parc Kruger, réunion de plusieurs réserves, est officiellement ouvert au public en 1926.

 

Le Kruger aujourd’hui

 

 
Parc Kruger - biche
© Benoit Cappronnier
 
 

Aujourd’hui, le parc s’étend sur une surface de plus de 20 000 km2, est long de 350 km  et large de 60 km, soit une taille égale à celle de l’état d’Israël, et est entièrement dédiée à la vie sauvage.

Il est par ailleurs regroupé avec le parc national Gonarezhou au Zimbabwe et le parc national Limpopo au Mozambique pour créer le grand parc transfrontalier du Limpopo.

En tout, plus de 21 camps de repos permettent d’y loger lors de son séjour, ainsi que 18 lodges privées. Les hébergements sont à portée de toutes les bourses, depuis les emplacements de camping  jusqu’au bungalow très luxueux. Tous les camps sont situés dans des zones protégées qu’il est impératif de rejoindre avant 17h30, les portes fermant ensuite pour la nuit afin d’empêcher l’intrusion d’animaux, puisqu’il ne faut pas oublier que nous sommes dans leur domaine. Et la nuit, vous profiterez de tous les bruits étranges et parfois inquiétants des animaux qui s’agitent au dehors, bien à l’abri derrière votre enclos, car ici, c’est vous qui serez en cage !

 

Seul face à la nature

 

 
Parc Kruger - éléphant
© Benoit Cappronnier

 

Le parc est sillonné de 2 500 km de routes bitumées et de pistes damées accessibles aux voitures, qui permettent de s’y déplacer aisément et en toute sécurité, à la recherche des traces d’un lion ou d’un rhinocéros.

Car la grande particularité du Parc Kruger, par rapport à d’autres réserves africaines, est que vous pouvez vous y promener dans votre propre véhicule sans aucun guide, et c’est ce qui rend ce parc si exceptionnel. En effet, seul dans votre voiture et à l’aide d’une carte, vous arpentez les routes et souvent, vous serez seul à profiter d’une rencontre avec les animaux, le parc étant si étendu qu’il est facile de semer les autres visiteurs. Quel bonheur d’être la seule voiture au milieu d’un troupeau d’éléphants ou devant un lion.

Les consignes de sécurité sont par contre très strictes. Interdiction de nourrir les animaux (et oui, ils sont sauvages) ou encore de sortir de sa voiture en dehors des camps (un lion pourrait être caché dans les herbes).

 

A la recherche des « Big five »

 

Car la nature foisonne dans le parc. En tout, 147 espèces de mammifères y sont présentes, parmi lesquels les fameux Big Five, à savoir lions, léopards, éléphants, rhinocéros et buffles.

Le parc héberge ainsi plus de 2 800 lions, 11 600 éléphants, 7 000 rhinocéros blancs, 9000 girafes, 1000 léopards, 3000 hippopotames, 150 000 impalas ou encore 17 000 zèbres. Autant dire que les chances sont grandes qu’en quelques jours, vous puissiez en voir la plupart.

 

Parc Kruger - rhinocéros
© Benoit Cappronnier

 

A l’intérieur du parc, dans les camps, des cartes indiquent chaque jour les endroits où les animaux ont été vus (que vous pouvez d’ailleurs compléter avec vos propres observations) afin de maximiser les chances d’apercevoir lions, éléphants ou encore le rare rhinocéros noir.

Chaque rencontre est absolument magique. Assister à une parade nuptiale de girafes, croiser le regard d’un lion qui passe tranquillement à côté de votre voiture, se retrouver coincé au milieu d’un troupeau d’éléphants sont des rencontres dont vous vous souviendrez toujours.

 

Et en dehors des mammifères, le parc comporte 114 espèces de reptiles, crocodiles et mambas noirs compris, 517 espèces d’oiseaux, dont les fameuses autruches, des guêpiers, des perroquets et des vautours, ainsi que des poissons et des amphibiens. Plusieurs camps disposent par ailleurs de points d’observation qui permettent en toute sécurité le soir, une bière à la main, d’observer les animaux s’abreuver autour des points d’eau.

 
Parc Kruger - Zèbres
© Ingrid Gressier

 

Prévoyez plusieurs jours pour avoir le temps de visiter le parc, qui est immense, et pour avoir le plus de chances d’apercevoir les animaux. Et partez tôt car les animaux sont plus actifs au lever et au coucher du soleil. Ne restez pas dans un seul camp mais changez- en au cours de votre séjour, afin de vous permettre de visiter des endroits reculés. Les distances sont grandes et la vitesse strictement limitée et contrôlée. Par ailleurs, il est aussi possible depuis la plupart des camps d’organiser des visites guidées si vous le souhaitez.

 

Un voyage au Parc Kruger sera inoubliable, pour les petits comme pour les grands, pour les couples ou pour les familles, et vous permettra de découvrir, à seulement 4 heures de route de Johannesburg, toutes les merveilles animales de l’Afrique ! C’est le must pour les amateurs d’animaux et de safaris !
 

 

© Ingrid Gressier

 

Benoit Cappronnier

A venir... RSS

Le glacier vatnajokull en Islande
Le mois prochain
Islande